AccueilNoticesJournaux
Dernière mise à jour :
lundi 5 novembre 2018
   
Brèves
Index chronologique des notices de parutions
dimanche 15 mars
Enfin ! Mise à jour de notre index chronologiques des notices de parution... histoire de faciliter les recherches dans ce qui est paru ces quelques dernières années !
La Première Guerre mondiale sur le site Smolny
jeudi 20 novembre
Une notice thématique regroupe par ordre chronologique de parution tous les documents sources qui sont publiés sur le site du collectif Smolny en rapport avec la Première Guerre mondiale et le mouvement ouvrier international : « Documents : La Première Guerre mondiale ( Juillet 1914 - Novembre 1918 ) ». Cette notice est mise à jour à chaque nouvel ajout. À consulter régulièrement donc.
Mise à jour de la bibliographie de Nicolas Boukharine
mardi 27 mai
Il manquait à la bibliographie des œuvres de Boukharine en langue française les articles publiés par Smolny dans l’ouvrage La revue Kommunist (Moscou, 1918). Oubli réparé.
Rosa Luxemburg : bibliographie française
mardi 15 avril
Mise à jour et toilettage complet de la notice bibliographique des œuvres de Rosa Luxemburg en langue française.
Capital, valeur, plus-value et exploitation du travail
jeudi 15 novembre
La deuxième séance du cycle de formation « Pourquoi le marxisme au XXIe siècle ? » se tient ce jeudi soir 15 novembre 2012 à 20h30 au local FSU , 52 rue Jacques Babinet, immeuble Peri-ouest, 2° étage (Métro Mirail Université à Toulouse).
Mise à jour de la bibliographie...
dimanche 9 septembre
... de la série Historical Materialism Books, depuis le numéro 26 jusqu’au numéro 40.
Sur le Web
Parti communiste international (Le Prolétaire)
Publie en France Le Prolétaire et Programme communiste. Description extraite de ce site flambant neuf - CE QUI NOUS DISTINGUE : La ligne qui va de Marx-Engels à Lénine, à la fondation de l’Internationale Communiste et du Parti Communiste d’Italie ; la lutte de classe de la Gauche Communiste contre la dégénérescence de l’Internationale, contre la théorie du « socialisme dans un seul pays » et la contre-révolution stalinienne ; le refus des Fronts populaires et des fronts nationaux de la résistance ; la lutte contre le principe et la praxis démocratiques, contre l’interclassisme et le collaborationnisme politique et syndical, contre toute forme d’opportunisme et de nationalisme ; la tâche difficile de restauration de la doctrine marxiste et de l’organe révolutionnaire par excellence - le parti de classe -, en liaison avec la classe ouvrière et sa lutte quotidienne de résistance au capitalisme et à l’oppression bourgeoise ; la lutte contre la politique personnelle et électoraliste, contre toute forme d’indifférentisme, de suivisme, de mouvementisme ou de pratique aventuriste de « lutte armée » ; le soutien à toute lutte prolétarienne qui rompt avec la paix sociale et la discipline du collaborationnisme interclassiste ; le soutien de tous les efforts de réorganisation classiste du prolétariat sur le terrain de l’associationnisme économique, dans la perspective de la reprise à grande échelle de la lutte de classe, de l’internationalisme prolétarien et de la lutte révolutionnaire anticapitaliste.
canutdelacroixrousse
L’histoire de la colline de la Croix-Rousse et des canuts. Ce Blog est une mine d’informations sur les canuts allant de pair avec une connaissance très fine de Lyon / Croix-Rousse. Vivre libre en travaillant ou mourir en combattant !
Les Amis de Daumier
Créée en 1994, l’Association des Amis d’Honoré Daumier se propose par ses statuts de promouvoir, en France et à travers le monde, l’œuvre multiforme - dessins, peintures et sculptures - de cet immense artiste.
Parti Communiste International (Il Programma Communista)
Publie en France les Cahiers internationalistes, consultables en ligne sur le site depuis le numéro 6. Présentation : Ce qui nous distingue : la ligne qui va de Marx à Lénine, à la fondation de l’Internationale Communiste et du Parti Communiste d’Italie (Livourne, 1921), à la lutte de la Gauche Communiste contre la dégénerescence de l’Internationale, contre la théorie du "socialisme dans un seul pays" et la contre-révolution stalinienne, et au refus des fronts populaire et des blocs partisans et nationaux. La dure œuvre de restauration de la doctrine et de l’organe révolutionnaires au contact de la classe ouvrière, dehors de la politique personelle et électoraliste.
Démocratie Communiste
Site luxemburgiste, dont voici le manifeste minimal : Démocratie communiste s’inscrit dans la lignée du mouvement ouvrier démocratique, et lutte : pour l’abolition du capitalisme, du travail salarié, et de la division des êtres humains en classes sociales ; pour mettre fin à la dictature de la classe capitaliste, et mettre en place la démocratie directe ; pour une société socialiste-communiste ; pour en finir avec le sexisme et le patriarcat ; contre toutes les formes de racisme, de nationalisme et de patriotisme ; pour l’abolition de toutes les frontières. Textes d’actualité et thématiques (peu nombreux).
Les Amis de Spartacus
Edition fondée par René Lefeuvre en 1934. A publié Rosa Luxemburg, Anton Pannekoek, Boris Souvarine... Un fond exceptionnel et incontournable.
SOZIALDEMOKRATISCHE KORRESPONDENZ - Correspondance Social-démocrate
Hebdomadaire de la gauche du SPD fondé en 1913
31 mai 2007 par jo

L’attitude de Hans Block, un partisan de Kautsky, comme rédacteur en chef de la Leipziger Volkszeitung en 1913 devait précipiter la fondation du journal d’opposition et de regroupement des futurs spartakistes, la Sozialdemokratische Korrespondenz (SDK).

En juin 1912, Franz Mehring avait rompu tous les ponts avec la Neue Zeit. Mais sa collaboration avec la Leipziger Volkszeitung rencontra aussi des difficultés. Certains de ses articles (comme ceux de Rosa Luxemburg) furent refusés, d’autres amputés - procédé qui avait toujours excité la colère de Rosa Luxemburg.

Ces incidents aboutirent à la rédaction d’une lettre envoyée à Hans Block : « Voici ce dont il s’agit : nous trois - et moi [Marchlewski] en particulier, point sur lequel je tiens à insister - considérons que le parti traverse une crise intérieure beaucoup plus importante qu’au moment de l’apparition du révisionnisme. Ces mots peuvent paraître durs, mais je suis convaincu que le parti menace de tomber dans le marasme le plus complet si les choses continuent sur la voie où elles sont engagées à l’heure actuelle. Dans une telle situation, il n’y a qu’un seul moyen de salut pour un parti révolutionnaire : l’autocritique la plus sévère et la plus intraitable » (Nettl, La vie et l’œuvre de Rosa Luxemburg, Maspéro, p. 449).

Onze jours après cette lettre (27 décembre 1913), le premier numéro de la SDK paraissait. Le siège était l’appartement de Marchlewski, les fonds étant réduits. Chaque numéro hebdomadaire était composé d’un article de Rosa, un de Mehring et d’une rubrique économique de Marchlewski. SDK était polycopiée et même si les rédacteurs n’espéraient pas atteindre un large public, ils espéraient que d’autres journaux passent leurs articles. Le succès ne vint pas, seuls quatre journaux reproduisirent quelques articles. Le journal survécut jusqu’après le début de la guerre, mais à partir de novembre 1914, seul l’article économique continua à paraître. Rosa pensant alors qu’une revue plus théorique, aux horizons plus larges, un organe central qui puisse aussi fournir des orientations permettant de faire face aux conditions nouvelles de la guerre devait voir le jour. Rosa prépara donc, avec Mehring et Marchlewski, la parution de Die Internationale.

Parlant de l’augmentation du chômage, Rosa écrivait dans le premier numéro : « Nous n’avons qu’une seule arme pour lutter contre cette tendance dépressive : la radicalisation socialiste de l’opinion publique [...] Nous serions des charlatans aussi stupides qu’insensibles si nous essayions sérieusement de persuader les ouvriers affamés que nos plans et nos projets pour améliorer le sort des chômeurs étaient capables de produire la moindre réaction chez la classe dirigeante [...] si ce n’est un haussement d’épaules. » (SDK, 27 décembre 1913, Nettl, op. cit., p. 459)

Et, sceptique sur la volonté réelle manifestée par la direction du SPD concernant la campagne pour une réforme électorale en Prusse, elle ajoutait : « Nous serions certainement ridicules aux yeux de nos amis et de nos ennemis [...] si nous laissions soupçonner les masses que, derrière nos mots d’ordre de lutte, il n’y a aucune volonté d’agir. [...] Si la volonté manque au sommet, alors l’initiative, dans un parti vraiment démocratique comme le nôtre, doit venir d’en bas, de la province. » (SDK, 6 juin 1914, Nettl, op. cit., p. 461).