AccueilBibliothèqueFonds MC
Dernière mise à jour :
lundi 5 novembre 2018
   
Brèves
Mardi 21 mai - La Revue Z à Terra Nova
lundi 20 mai
Mardi 21 mai 2013 à 19h, rencontre à la Librairie Terra Nova de Toulouse avec l’équipe de la revue Z à l’occasion de la parution du dernier numéro Thessalonique & Grèce, aux éditions Agone. Après une enquête collective au nord de la Grèce, la revue Z viendra présenter son dernier numéro : Thessalonique dans la dépression européenne. Bricolages quotidiens et résistances insolvables.
Groupe de Liaison pour l’Action des Travailleurs
lundi 6 février
Le sommaire des articles de la revue Lutte de classe, publiée par le GLAT, a été largement augmenté, notamment sur la période 1971-1975. Pour tous les numéros listé, une version PDF est maintenant accessible en ligne. Bonnes lectures !
Mise à jour du catalogue du fonds documentaire
jeudi 1er septembre
Une nouvelle version mise à jour du Catalogue du Fonds Documentaire Smolny, très largement étendue (une vingtaine d’entrées supplémentaires) est en ligne ce jeudi 1er septembre 2011. Merci aux contributeurs. D’autres titres à suivre...
Ouverture des archives numériques du CERMTRI
lundi 15 août
Le CERMTRI a décidé de créer une bibliothèque numérique avec l’objectif de numériser le maximum de ses archives et de ses collections. Pour démarrer : La revue « Bulletin Communiste » (1920-1933) ; le journal « La Vérité » (1957-1958) ; la revue des « Cahiers du mouvement ouvrier » (2002-2011). Soit déjà 428 documents ce qui représente 6395 pages. Bravo pour cette excellente initiative !
Sur le Web
[infokiosques.net]
Nous nous auto-organisons et nous montons un infokiosque, une sorte de librairie alternative, indépendante. Nous discutons des publications, brochures, zines et autres textes épars qui nous semblent intéressants ou carrément nécessaires de diffuser autour de nous. Nous les rassemblons dans cet infokiosque, constituons ainsi nos ressources d’informations, et les ouvrons au maximum de gens. Nous ne sommes pas les troupes d’un parti politique, ni les citoyen-ne-s réformateurices de nos pseudo-démocraties, nous sommes des individus solidaires, qui construisons des réseaux autonomes, qui mettons nos forces et nos finesses en commun pour changer la vie et le monde.
Paris-banlieue : parution de Yoyo n°2, journal de lutte contre les barreaux La dictature du mental Bruxelles : programme d'Acrata en novembre 2018 São Paulo (Brésil) : 9e salon anarchiste, le dimanche 18 novembre 2018 Montreuil (93) : ouverture de l'Épinoche, l'infokiosque du squat de l'Écharde
Bibliolib
Catalogue de textes d’origine libertaire ou anarchiste, sans habillage particulier (pas de commentaire, d’édition critique, de note). Les textes bruts donc avec une liste d’auteurs qui commence à être significative. Un bon point d’entrée donc pour ceux qui savent à l’avance ce qu’ils cherchent. Attention : ce site s’est fait subtilisé sa précédente adresse par un site pornographique. Notre propre lien a donc été incorrect quelque temps. Nous en sommes désolé.
Pelloutier.net
Sur l’histoire du syndicalisme révolutionnaire et de l’anarcho-syndicalisme, avec des études, documents et synthèses intéressantes sur Pelloutier, Monatte, La Vie Ouvrière (1909-1914) et sur les mouvements syndicalistes en France, Europe, USA...
Balance
Cahiers d’histoire du mouvement ouvrier international et de la Guerre d’Espagne. Nombreux articles en espagnol. Textes de Bordiga, entre autres.
Classiques des sciences sociales
Une bibliothèque numérique entièrement réalisée par des bénévoles, fondée et dirigée par Jean-Marie Tremblay, sociologue. Comprend de très nombreuses oeuvres du domaine public. La section des "auteurs classiques", en particulier, est une véritable mine, où l’on trouve Bebel, Bordiga, Boukharine, Engels, Fourier, Gramsci, Kautsky, Labriola, Lafargue, Lukacs, Luxemburg, Marx, Trotsky et bien d’autres.
Appel pour le 1er mai 1946
Gauche Communiste de France - Avril 1946
16 mai 2008 par eric

Présentation :

La GCF rappelle inlassablement la nécessité d’une action autonome de la classe ouvrière au sortir de la guerre en proie à des conditions de vie toujours très dures et la non moins nécessaire solidarité internationale. La menace de reprise des conflits que rendrait possible selon la GCF un affaiblissement des luttes ouvrières reste très présente. Notons en particulier ici cette affirmation : « Pouvez-vous encore une fois sans disparaître n les frais d’une nouvelle guerre ? » On retrouve là les accents de Rosa Luxemburg dans la brochure de Junius (1916) rappelant que la Première Guerre mondiale détruisait physiquement la fine fleur du prolétariat. À tous ceux qui glosent confortablement sur la soit disant « disparition » du prolétariat ou la fin de son potentiel révolutionnaire, de telles prises de position par la GCF ou Rosa Luxemburg rétablissent les faits sur leur véritable base : c’est fondamentalement au prix d’un enfoncement dans une barbarie alors inimaginable - marquée par deux Guerres mondiales - que la société capitaliste a (temporairement ?) réussi à obturer la perspective socialiste.

ES.


Transcription :

1er Mai Capitaliste ou 1er Mai Prolétarien

PROLÉTAIRES

Le 1er MAI 1945, par des résolutions et des manifestations, vous avez obligé la direction syndicale à revenir sur sa décision de ne pas décréter la grève.

Nous étions encore en guerre, et devant l’effondrement du front intérieur allemand, en vue d’effectuer les opérations de police contre les mouvements ouvriers européens, on n’avait pas osé attaquer de front la masse de travailleurs fatigués et exploités par cinq années de guerre.

Nous avons lancé à ce moment un cri d’alarme devant la politique des impérialismes et de leurs laquais syndicaux.

Nous avons proclamé la nécessité de manifester la solidarité du prolétariat mondial - vainqueurs ou vaincus - pour retrouver le chemin de la lutte de classe.

Le prolétariat allemand encaserné, divisé, étouffé, les autres prolétaires devaient suivre dans cette voie.

OUVRIERS

Aujourd’hui on assiste, un an après la guerre, à une totale lassitude des masses travailleuses.

La reprise de vos luttes revendicatives s’est arrêtée avec la fin des opérations de police en Europe.

Et pourtant rien ne va ; les illusoires augmentations de salaires suivies de près par le blocage des salaires, n’ont fait que cacher la dévaluation, l’augmentation du coût de la vie et les restrictions alimentaires.

La Conférence de la Paix s’annonce sous le signe des canons et de la bombe atomique.

TRAVAILLEURS

Par votre attitude au 1er MAI 1946 vous permettrez au capitalisme ou de pousser à la guerre ou de diminuer l’acuité de ses antagonismes impérialistes pour contenir vos luttes de classes par un front unique international de la bourgeoisie.

Pouvez-vous encore une fois sans disparaître FAIRE LES FRAIS D’UNE NOUVELLE GUERRE ?

La tradition héroïque du 1er MAI va-t-elle se transformer en une entrée en matière de la guerre ? NON !

CAMARADES OUVRIERS

En refusant par des résolutions les décisions du congrès de la C.G.T.
En refusant d’accepter la trêve de la lutte de classe.
En passant à l’action directe pour vos revendications.
En vous organisant sur le lieu de travail si la section syndicale sabote votre action directe.
VOUS DEMASQUEREZ ET DÉNONCEREZ LES PRÉPARATIFS DE GUERRE, ET DE LA PART DE L’U.R.S.S. ET DE LA PART DU BLOC ANGLO-AMÉRICAIN.

En France, en Allemagne, en Italie, en Europe centrale, la classe ouvrière est exploitée jusqu’à la famine.

EN AVANT POUR LA REPRISE DES LUTTES REVENDICATIVES, EN AVANT POUR LA LUTTE OFFENSIVE CONTRE LA PROCHAINE GUERRE ! SOLIDARITÉ PROLÉTARIENNE INTERNATIONALE !

Gauche Communiste de France.


Nature du document : tract A4
Auteur : Gauche Communiste de France
Date : Avril 1946
Numérisation : TIFF, PNG
Format : 3681 x 5872 / 22,1 Mo



Sur le site :

— publications : Bilan, L’Étincelle et Internationalisme ;

— notices : Marc Chirik ;

— mots-clés : Gauche Communiste d’Italie, Gauche Communiste de France ;