SMOLNY... [ http://www.collectif-smolny.org ]
Théâtre : « Karl Marx, le retour » de Howard Zinn
Présentation du spectacle et du livre - Toulouse, du 7 au 30 janvier 2010
[9 janvier 2010] : par eric
Par la compagnie Calabasse théâtre

« Karl Marx, le retour » est une pièce historique en un acte d’après le texte d’Howard Zinn dont la présentation de l’éditeur est donnée ci-dessous.

Les représentations se font les jeudis, vendredis et samedis à 20h45, du 7 au 30 janvier au Théâtre de la Violette, 67 chemin Pujibet à Toulouse (métro Borderouge).

Téléphone réservations : 05 61 73 18 51


Présentation de l’ouvrage par l’éditeur :

Traduite et éditée par des non-marxistes avant tout pour des non-marxistes, cette pièce tient à la fois du suivi de l’œuvre d’un auteur important et de ce travail d’éducation populaire qui doit plus à la contre-information qu’à la vulgarisation.

Cette édition semble s’inscrire dans une conjoncture intellectuelle et idéologique des plus défavorables. Celle de l’amalgame entre échec de la critique marxiste du capitalisme et effondrement de l’Union soviétique. Un amalgame bien utile au nouvel ordre néolibéral pour invalider toute croyance en la possibilité d’une organisation sociale qui se fonde sur le bonheur du plus grand nombre plutôt que sur la liberté individuelle de faire des profits et de s’accomplir dans la seule consommation.

Sur un territoire où la parole la mieux autorisée et la plus bavarde semble celle d’anciens staliniens, maoïstes ou trotskistes, il nous a paru particulièrement urgent de donner à lire l’attachement de Howard Zinn, lecteur libertaire de Marx, à une cause révolutionnaire qu’il cultive comme un point d’orgueil, une fidélité de fierté et une réaction à l’air du temps.

Une attitude d’autant plus singulière qu’elle débarque d’un pays qui ne nous a plus trop habitués à de telles exportations.

« J’ai écrit cette pièce à une période où l’effondrement de l’Union soviétique générait une liesse presque universelle : non seulement l’“ennemi” était mort, mais les idées du marxisme étaient discréditées (...). Je voulais montrer Marx furieux que ses conceptions eussent été déformées jusqu’à s’identifier aux cruautés staliniennes. Je pensais nécessaire de sauver Marx non seulement de ces pseudo-communistes qui avaient installé l’empire de la répression, mais aussi de ces écrivains et politiciens de l’Ouest qui s’extasiaient désormais sur le triomphe du capitalisme. Je souhaite que cette pièce n’éclaire pas seulement Marx et son temps, mais également notre époque et la place que nous y tenons. »


L’auteur :

Howard Zinn (né en 1922) a enseigné l’histoire et les sciences politiques à la Boston University, où il est aujourd’hui professeur émérite. Son œuvre (une vingtaine d’ouvrages) est essentiellement consacrée à l’incidence des mouvements populaires sur la société américaine. Zinn a reçu en France, le prix des Amis du Monde diplomatique en 2003 pour Une histoire populaire des États-Unis.


Éditions Agone, Parution : 11/10/2002

ISBN : 2-910846-80-6

96 pages / 9 x 18 cm / 9 euros


Sur la toile :

— Le blog de la compagnie Calabasse