SMOLNY... [ http://www.collectif-smolny.org ]
1885-04-23 : Friedrich Engels à Vera Zassoulitch
Blanquisme, 1789 et 1793 de la révolution russe à venir
[9 mai 2008] : par eric

Londres, le 23 avril 1885 [original en français],

Chère citoyenne,

Je vous dois encore la réponse à votre lettre du 14 février. Voici les causes du retard qui, certainement, n’ont pas leur racine dans ma paresse.

Vous me demandiez mon opinion sur le livre de Plekhanov...

[...]

Ce que je sais ou crois savoir sur la situation en Russie, me pousse à l’opinion que là on s’approche de son 1789. La révolution doit éclater dans un temps donné ; elle peut éclater chaque jour. Dans ces conditions, le pays est comme une mine chargée, où il ne s’agit que d’appliquer la mèche... C’est un des cas exceptionnels où il est possible à une poignée d’homme de faire une révolution ; c’est-à-dire de faire crouler par un petit choc tout un système en équilibre plus que labile... et de libérer, par un acte en lui-même insignifiant des forces explosives indomptables après. Eh bien, si jamais le blanquisme - la fantaisie de bouleverser une société par l’action d’une petite conspiration - avait une certaine raison d’être, c’est certainement à Saint-Pétersbourg...

Supposons que ces hommes s’imaginent de pouvoir s’emparer du pouvoir, qu’importe ? Pourvu qu’ils fassent le trou qui rompra la digue, le torrent lui-même aura bientôt raison de leurs illusions... Les gens qui se sont vantés d’avoir fait une révolution ont toujours vu, le lendemain, qu’ils ne savaient point ce qu’ils faisaient ; que la révolution faite ne ressemblait pas du tout à celle qu’ils avaient voulu faire. C’est ce que Hegel appelle l’ironie de l’histoire... Pour moi, la chose importante est que l’impulsion en Russie soit donnée, que la révolution éclate. Que ce soit telle ou telle fraction qui donne le signal, que ce soit sous tel ou tel drapeau, peu m’importe... Là où tous les degrés du développement social se trouvent représentés, depuis la commune primitive jusqu’à la grande industrie et à la haute finance moderne, et où toutes ces contradictions sont violemment contenues par un despotisme sans égal, despotisme de plus en plus insupportable à une jeunesse qui réunit en soi l’intelligence et la dignité nationale, là, le 1789 une fois lancé, le 1793 ne tardera pas à suivre...

F. Engels


Source :

— Maximilien Rubel, Études de marxologie, n°28-29, Pour une lecture matérialiste de la Perestroïka, Cahiers de l’ISMEA, 1991, p. 12-13 ;

— Karl Marx & Friedrich Engels, Werke, t. 36, Berlin, Dietz Verlag, 1967, p. 303-307 ;