SMOLNY... [ http://www.collectif-smolny.org ]
PIÈCES ET MAIN D’ŒUVRE : Le téléphone portable, gadget de destruction massive
Présentation de l’éditeur - Table des matières - Parution : Mai 2008
[14 mars 2009] : par jo

Note Smolny :

« Quand la hache entra dans la forêt, les arbres s’exclamèrent : le manche est de notre côté ! » Malheureusement, le couple visqueux « métal/ pétrole » de la tronçonneuse n’était pas loin.

La technique n’est donc pas neutre. Pour preuve ce court opus, dense et précis, qui soulève quelques questions essentielles :

-  notre complicité passive, notre non-assistance à « l’avenir en danger » quand les dégâts apparents sont délocalisés, mis à distance ;

-  quelle technologie pour quelle société ? Un système socialiste serait-il simplement « les Soviets + EDF » ? EDF qui espère continuer à écouler, par l’introduction d’automobiles électriques, son jus nucléaire !

Marx, Engels, Pannekoek ou Bordiga, pour ne citer qu’eux, ont essayé de tenir compte des avancées scientifiques de leur époque... alors pourquoi aujourd’hui, n’y aurait-il que les « écolos » et les stands LO qui parlent « science » ?!

Un pamphlet salutaire à lire avant que les trains d’ondes du « mobile TV » ne grillent nos derniers neurones...

J.O.


Présentation de l’éditeur :

C’est le plus foudroyant développement technologique de l’Histoire.

En dix ans le téléphone portable a colonisé nos vies, avec l’active participation du public, et pour le bénéfice de l’industrie. Ce déferlement signe la victoire du marketing technologique contre les évidences. Non seulement les ravages - écologiques, sanitaires, sociaux, psychologiques - du portable sont niés, mais il n’est pas exclu que sa possession devienne obligatoire pour survivre à Technopolis.

À l’échelle planétaire (déchets électroniques, massacres de populations et d’espèces menacées), nationale (surveillance, technification des rapports sociaux, bombardement publicitaire), locale (pollutions, pillage des ressources et des fonds publics) et individuelle (addiction, détérioration de la santé et autisme social), découvrons ce gadget devenu fléau absolu.


Les auteurs :

Ceux qui écrivent à l’enseigne de Pièces et Main d’Oeuvre enquêtent et s’expriment sur des questions locales et globales comme les "nécrotechnologies". Ils exercent leur esprit critique en anonymes, simples individus politiques, et ne tiennent ici qu’à être jugés sur pièces. Ils ont publié aux éditions l’Esprit frappeur : Nanotechnologies, Maxiservitude.


Table des matières :

-  Semi-conducteurs, maxi nuisances
-  Grillades de cerveau
-  Le triomphe des manipulateurs
-  Liberté sous surveillance, autonomie sous assistance
-  Le mouchard parfait
-  Tout corps plongé dans l’eau se mouille
-  Le problème, c’est la technologie, pas les applications
-  Savoir, c’est pouvoir
-  La société technologique contre la société politique


Editions L’échappée, collection Négatif, édition mai 2008

ISBN : 978-2-915830-17-0

93 pages / 12cm x 18,5cm / 7€