Accueil
Dernière mise à jour :
mercredi 3 mai 2017
   
Auteurs ABENSOUR Miguel ADLER Georg ALBA Victor ANDRIEU Jules APPEL Jan BAROT Emmanuel BATAILLE Georges BAUER Otto BEBEL August BENBOW William BERNSTEIN Eduard BIBBI Bruno / BIANCO BIHR Alain BIPR (collectif) BORDIGA Amadeo BOUKHARINE Nicolas BOURDET Yvon BOURRINET Philippe BRECHT Bertolt BRENDEL Cajo BRETON André BROUTIN Yvonne BUICK Adam CAMUS Albert CCI (collectif) CHIRIK Marc Cours historique DARMANGEAT Christophe DARWIN Charles DEBRY Jean-Luc DÉHAN Philippe DÉJACQUE Joseph DICKMANN Julius DOMMANGET, Maurice École de Francfort EISNER Kurt ENGELS Friedrich FEIXA Thomas FREILIGRATH Ferdinand GARNIER Jean-Pierre GLAT (collectif) GRAMSCI Antonio GRANDJONC Jacques GTM (collectif) GUILLAMON Augustin HAASE Hugo HAASIS Hellmut HEERBRANT Henri / HILDEN HEINRICH Michael HELPHAND Alexandre / PARVUS HEMPEL Pierre HENNAUT Adhémar HIGONNET René HIRSCH Helmut HOBSBAWM Eric HUDIS Peter ISTRATI Panaït JANOVER Louis JANOVER Monique JAURÈS Jean JOUHAUX Léon KARS Gustave KAUTSKY Karl KORSCH Karl LAFARGUE Paul LANDAUER Gustav LASCHITZA Annelies LAURAT Lucien LÉNINE LERMONTOV Michel LEVI Paul LIEBKNECHT Karl LUXEMBURG Rosa LÖWY Michael MALAQUAIS Jean MALATESTA Errico MANALE Margaret MANDEL Ernest MARCHLEWSKI Julian MARTOV Julius MARX Karl MATTICK Paul McINNES Neil MEHRING Franz MESNIL Jacques MEYER Ernst MEYER Henry MIASNIKOV Gavril MITCHELL MORROW Felix MOSS Sam MÜHSAM Erich O’CASEY Sean OLIVIER Michel OSSINSKI Nicolas OUSTALET Joël Ouvriérisme PANNEKOEK Anton PASCAL Pierre PELOSSE Valentin PÉRET Benjamin PERRONE Ottorino / VERCESI PIECK Wilhelm PLEKHANOV Georges POSPELOV Pavel PROUVOST Léon QUENEAU Raymond RABINOWITCH Alexander RADEK Karl RIAZANOV David ROLAND-HOLST Henriette ROSMER Alfred RUBEL Maximilien SAINT JEAN Anne SCHEIDEMANN Philipp SCHMIDT Véra SEDOVA Natalia SERGE Victor SHRIVER George SIMON Henri SMIRNOV Vladimir SOEP Abraham SOREL Georges SOUVARINE Boris SPARTAKUS GRUPPE SVERDLOV Iakov SÜDEKUM Albert TESTART Alain TROELSTRA Pieter Jelles TROTSKI Léon VERDARO Virgilio / MAMMONE VOLINE WAGNER Helmut WALLACE Alfred WEIL Simone WOLFSTEIN Rose ZEITLIN Irving ZETKIN Clara
Thema Allemagne 1953 Alliances impérialistes Amériques Anarchisme Anthropologie Antifascisme Autonomie Brest-Litovsk 1918 Capital financier Capitalisme d’État Catastrophes Chartisme Cinéma Colonialisme Commune de Paris Commune primitive Communisation Condition ouvrière Conscience de classe Conseillisme Conseils ouvriers Constitution du marxisme Construction de l’organisation Contre-révolution Crise du capitalisme Crise écologique Critique de l’économie Critique de la technologie Critique de la valeur Démocratie Deuxième Internationale Dictature du prolétariat Documents contemporains Edition et diffusion Enseignement et éducation Épistémologie Espagne 1931-1936 Espagne 1936-1937 Ethique du prolétariat Fascisme Féminisme Féodalisme Front unique Fronts Populaires Gauche communiste d’Allemagne Gauche communiste d’Australie Gauche communiste d’Italie Gauche communiste de Belgique Gauche communiste de Bulgarie Gauche communiste de France Gauche communiste de Hollande Gauche communiste de Russie Gauche Communiste du Mexique Grève de masse Guerre civile Guerres mondiales Histoire de l’art Histoire de la pensée économique Histoire des sciences Histoire du capitalisme Histoire du communisme Historiographie générale Historiographie sociale Idéologie Impérialisme Individu et classe Internationalisme Irlande Italie années 70 La question du logement La question nationale La question sociale Le Capital de Marx Les intellectuels et le socialisme Ligue Spartacus Littérature et révolution Luttes de classes Mai 68 Maoïsme Matérialisme Militarisme N. E. P. Nationalisme arabe Nazisme Opposition Internationale Organisation de la bourgeoisie P. C. F. Palestine Panslavisme Parti et classe Période de transition Philosophie Politique économique Pologne Populisme et terrorisme Préhistoire Premier Mai Première Internationale (AIT) Procès de Moscou Productivité Psychanalyse Réformisme Regroupement des révolutionnaires Religion et Socialisme Repression et Prison République de Weimar Républiques des conseils Révolte des Ciompi Révolution allemande 1918-1923 Révolution française 1789-1799 Révolution hongroise 1919-1920 Révolution russe 1905 Révolution russe 1917-1921 Revolutions de 1848 Rôle de l’État Russie tsariste Second Empire Shoah Social-démocratie allemande Social-démocratie autrichienne Social-démocratie bulgare Social-démocratie polonaise Social-démocratie russe Socialisme américain Socialisme anglais Socialisme belge Socialisme français Solidarité militante Solidarité ouvrière Spéculation Stalinisme Surréalisme Syndicalisme révolutionnaire Syndicats Théâtre Théorie critique Théorie des crises Théorie révolutionnaire Troisième Internationale Troisième République Trotskisme Utopie Vidéos
Objets associés au mot-clé :
Fronts Populaires
Articles associés
30 avril 2016 par eric
BILAN 40b : La France « libre, forte et heureuse » assassine les prolétaires
Avril - Mai 1937 / p. 1305 - 1308
Les sifflements des balles ont arraché le masque du Front Populaire. Les cadavres ouvriers ont expliqué la « pause » du gouvernement Blum. Dans les rues de Clichy, le programme du Front Populaire s’est manifesté au travers des fusils des gardes mobiles et rien ne pouvait mieux l’illustrer.
Ah ! les défenseurs de l’ordre républicain, les bourreaux de la démocratie bourgeoise peuvent pousser leurs cris d’allégresse. L’émeute est matée et le vieux cri traditionnel : « l’ordre régne dans Varsovie » peut retentir à (...)
>> lire la suite de l'article
1er mai 2015 par eric
BILAN 40a : Premier Mai 1937
Avril - Mai 1937 / p. 1301 - 1305
PROLÉTAIRES !
C’est sous le signe de l’Union Sacrée que se déroulèrent vos manifestations du Premier Mai 1936. C’est dans une ambiance de guerre impérialiste, dans tous les pays, que les événements se sont développés ensuite. L’entreprise de brigandage de l’impérialisme italien en Abyssinie a été le premier anneau d’une chaîne immense où pendent déjà les milliers de prolétaires assassinés en Espagne, où se trouve désormais accroché le corps du prolétariat mondial !
Tout comme en 1914, le capitalisme a, encore une fois, réussi dans sa (...)
>> lire la suite de l'article
9 avril 2015 par eric
BILAN 45b : Le front populaire continue
Novembre - Décembre 1937, p. 1440 - 1442
Il va de soi que la machine électorale bourgeoise ne peut nous donner des indications sur les courants sociaux réels qui se dessinent au sein d’un pays capitaliste, particulièrement dans la phase de déclin du régime.
Ainsi, on se rappellera qu’au Japon la guerre contre la Chine est précédée d’élections de « gauche » ; que dans bien de pays balkaniques les élections de gauche sont généralement les signes avant-coureurs de la réaction capitaliste et, en France même, les élections de « gauche » marquent l’aspect que (...)
>> lire la suite de l'article
2 novembre 2014 par eric
BILAN 35e : La révolution espagnole
Septembre - Octobre 1936 / p. 1152 - 1154
Cet article d’un camarade de la minorité de la fraction a été écrit le 8 août, à un moment donc où l’extrême pénurie des nouvelles ne permettait guère une analyse des événements en cours. Il n’a pas été possible de permettre à l’auteur de revoir son texte afin d’y apporter les rectifications nécessaires quant à certains faits qui y sont évoqués. Le lecteur voudra bien en tenir compte.
 *
* *
La chute de la monarchie, bien qu’elle se soit accomplie paisiblement et de façon chevaleresque, dans une ambiance de réjouissances et non (...)
>> lire la suite de l'article
14 juillet 2014 par eric
BILAN 35a : L’abattoir des prolétaires en Espagne
Septembre - Octobre 1936 / pp. 1141 - 1144
Mme Isabelle Blume, député socialiste au Parlement Beige, écrit dans Le Peuple du 6 octobre, dans un article consacré à son reportage d’Espagne et où elle parle de Tolède :
Nous retournons au quartier général. C’est l’heure du rapport. Le capitaine-commandant de la colonne est au téléphone ; auprès de nous, le commandant de l’artillerie, un officier de carrière qui a servi trois ans en France, Comme je ne peux m’empêcher de lui parler de son « 155 », il me dit avec philosophie : « Je peux obtenir la discipline, (...)
>> lire la suite de l'article
21 juin 2014 par eric
BILAN 34e : De l’Union sacrée à Zimmerwald
Août - Septembre 1936 / pp. 1127-1132
Le livre du camarade Rosmer et le problème de la guerre
Nous voudrions essayer dans cette première étude d’aborder quelques-uns des problèmes que Rosmer a posés dans son livre dont nous avons publié de larges extraits dans « Bilan ». Nous souhaitons vivement que notre effort pour déclencher une discussion internationale au sujet des problèmes de la guerre trouvera un terrain favorable. L’expérience de 1914 prouve qu’ils représentent la pierre d’achoppement du mouvement prolétarien et les répercussions (...)
>> lire la suite de l'article
12 juin 2014 par eric
BILAN 34b : Au front impérialiste du massacre des ouvriers espagnols il faut opposer le front de classe du prolétariat international
Août - Septembre 1936 / pp. 1110-1113
La simple affirmation générale qu’actuellement, en Espagne, se déroule une bataille sanglante entre la bourgeoisie et le prolétariat, loin de permettre d’établir les positions et les forces politiques pouvant permettre la défense et la victoire du prolétariat, peut conduire au pire désastre et au massacre des travailleurs. Pour arriver à des conclusions positives il faut déterminer tout d’abord si les masses ont occupé leur retranchement spécifique de classe, se trouvent dans la possibilité d’évoluer, de faire (...)
>> lire la suite de l'article
11 juin 2014 par eric
CONTRE-ATTAQUE (1935) : Union de lutte des intellectuels révolutionnaires
Déclaration du 7 octobre 1935 reprise dans « Position politique du surréalisme »
I. Résolution
1. Violemment hostiles à toute tendance, quelque forme qu’elle prenne, captant la Révolution au bénéfice des idées de nation ou de patrie, nous nous adressons à tous ceux qui, par tous les moyens et sans réserve, sont résolus à abattre l’autorité capitaliste et ses institutions politiciennes.
2. Décidés à réussir et non à discuter, nous considérons comme éliminé quiconque est incapable, oubliant une phraséologie politique sans issue, de passer à des considérations réalistes.
3. Nous affirmons que le régime actuel doit être (...)
>> lire la suite de l'article
22 mars 2014 par eric
BILAN 33a : En Espagne — Bourgeoisie contre Prolétariat
Juillet - Août 1936 / pp. 1078-1092
[#part1 -]La situation internationale
Les événements d’Espagne semblent confirmer l’hypothèse que nous avions mise en évidence dans le dernier numéro de Bilan lorsque nous avons examiné les grèves en France et en Belgique.
Nous écrivions que ces mouvements pouvaient dépendre du contraste existant entre la maturation des conditions pour l’éclosion de la conflagration mondiale et du fait que le capitalisme parvenait à isoler chacun des foyers de l’incendie (conflit italo-éthiopien, réarmement de la Ruhr, accord (...)
>> lire la suite de l'article
28 décembre 2013 par eric
BILAN 32e : La rafale gréviste en Belgique
Juin - Juillet 1936 / p. 1062 - 1071
La coïncidence des mouvements en Belgique et en France avait fait supposer, surtout aux chefs syndicaux péobistes, qu’il ne s’agissait que d’un simple reflet des grèves de France et qu’il n’y avait donc pas à redouter de profondes secousses sociales ; d’autant plus que c’est seulement lorsque la courbe descendait en France que les premiers mouvements éclataient en Belgique.
Pour acquérir une notion exacte des mouvements belges, il faut commencer par ne pas les considérer comme un simple écho des grèves (...)
>> lire la suite de l'article
18 décembre 2013 par eric
BILAN 42a : La répression en Espagne et en Russie
Juillet - Août 1937 / p. 1365-1367
Ce n’est pas occasionnel. Ces événements sont intimement liés parce qu’ils font partie d’un seul et même processus. La répression des gouvernements antifascistes de Valence et Barcelone s’abat sur les ouvriers à l’initiative de la même force politique qui est au pouvoir en Russie, là où plus aucune miséricorde n’existe : on peut avoir capitulé mille fois, on peut ne jamais avoir été trotskiste, on peut avoir toujours été de stricte observance stalinienne, on n’aura pas grâce : du moment que l’on a été de l’équipe de 1917, (...)
>> lire la suite de l'article
10 décembre 2013 par eric
BILAN 35b : Le ventre du capitalisme français orné des plumes du paon socialiste
Septembre - Octobre 1936 / p. 1144-1146
Les récents conflits du textile à Lille, bien qu’englobant un nombre beaucoup moins grand d’ouvriers que les mouvements de mai et juin derniers, ont soulevé une grande émotion. L’on était, en effet, à un point crucial de la politique économique du capitalisme français, de cette politique — pour nous entendre — qui fonctionne sous le nom de programme du Rassemblement Populaire. La vieille rengaine ! Blum avait dit qu’il fallait que « le pays se fasse confiance à lui-même », la mystique du mouvement devait (...)
>> lire la suite de l'article
24 octobre 2013 par eric
BILAN 32d : Le prolétariat français a répondu au Front Populaire
Juin - Juillet 1936 / p. 1052 - 1062
Les grandioses batailles du prolétariat français roulent encore leurs échos dans diverses régions de la France, mais, déjà, le fleuve débordant des luttes sociales est rentré dans son lit. Les digues capitalistes du Front Populaire ont tenu bon et les vagues successives, désordonnées des grèves de la région parisienne et du Nord n’ont fait que mesurer l’effort gigantesque et terrible que le prolétariat français devra effectuer pour déblayer son chemin de classe et hisser le drapeau de l’insurrection. Mais si les (...)
>> lire la suite de l'article
16 octobre 2012 par eric
BILAN 28e : Le « Front Populaire » triomphe en Espagne
Février - Mars 1936 / pp. 924 - 926
La presse centriste exulte. La presse socialiste, démocratique et « anti-fasciste » en général lui fait écho. Le « Front Populaire » « nom nouveau d’une vieille marchandise : le bloc des gauches - a triomphé aujourd’hui en Espagne ! Il triomphera demain en France. On l’envisage comme une solution de transition en Italie.
Certes, nous ne contestons pas la victoire en Espagne, pas davantage la possibilité d’une semblable victoire en France, non plus que l’éventualité d’une manœuvre dans ce sens pour (...)
>> lire la suite de l'article
6 mai 2012 par eric
BILAN 44c : Le capitalisme passe à l’attaque « La France aux Français »
Octobre - Novembre 1937 / pp. 1418 - 1422
L’attention est frappée par la similitude qui existe entre l’évolution des événements de France et d’Espagne. Au moment où le gouvernement Negrin rétablit ouvertement l’intégralité de la machine étatique, reçoit solennellement aux Cortès, Maura, le chef conservateur ; en France, Chautemps laisse apparaître la véritable face du Front Populaire en édictant une série de mesures contre le prolétariat et les émigrés prolétariens. C’est que la situation internationale évolue sur le même plan et chaque victoire de l’antifascisme dans un (...)
>> lire la suite de l'article
1er mars 2012 par daf
BILAN 43f : Le Comité national de la C.G.T.
Septembre - Octobre 1937 / pp. 1395 - 1396
La période des vacances payées est donc passée. Les prolétaires se retrouvent devant les mêmes problèmes, les mêmes difficultés qu’auparavant et la tension croissante de la situation internationale est là pour les rappeler aux préoccupations angoissantes de l’heure. Les conflits continuent à surgir autour du licenciement de délégués syndicaux, contre des décisions arbitrales, pour le rajustement des salaires.
Combien relatives, insignifiantes apparaissent, face aux problèmes du moment, les « nationalisations » de (...)
>> lire la suite de l'article
1er décembre 2011 par daf
BILAN 43h : Le Front Populaire
Septembre - Octobre 1937 / pp. 1400 - 1403
Après la rencontre de Annemasse, entre les délégués de la 2e et de la 3e Internationale, voici les faits essentiels qui caractérisent l’évolution du Front Populaire :
1°) Au sein de la 2e Internationale, la crise qui avait déterminé les démissions de De Brouckère et Adler, respectivement président et secrétaire de l’organisation internationale, a trouvé une solution de compromission. Le courant favorable à un rapprochement avec les centristes soutenait la thèse d’une action des deux Internationales (appuyée aussi par (...)
>> lire la suite de l'article
6 mai 2010 par eric
BILAN 14c : La situation en France
Décembre 1934 - Janvier 1935 / pp. 468 - 471
Les positions du capitalisme français viennent de s’exprimer d’une façon marquante au travers de trois événements. C’est d’abord le compromis de la Sarre, l’envoi d’une force internationale dans le bassin à l’exclusion de troupes françaises et allemandes. Laval a salué cette solution parce qu’elle marquait surtout la fin de la politique d’équilibre de l’Angleterre et qu’elle représentait la réalisation de l’aphorisme de Baldwin : « nos frontières sont sur le Rhin ». Il est évident qu’au point de vue du plébiscite, (...)
>> lire la suite de l'article
30 avril 2010 par eric
OCTOBRE 01a : Manifeste du Bureau International des Fractions de la Gauche Communiste
Février 1938 / pp. 1 - 3
PROLÉTAIRES !
La révolte des forces de production contre les rapports capitalistes de production, qui avait engendré la révolte des producteurs contre leurs exploiteurs, n’a pas encore abouti à la victoire prolétarienne. Mais l’inéluctabilité du triomphe du prolétariat luttant pour la société communiste est cruellement confirmée par la situation actuelle. Les cataclysmes sociaux qui déferlent sur le monde sont l’antithèse des succès que le capitalisme a pu obtenir en piétinant toutes les résistances du prolétariat et en (...)
>> lire la suite de l'article
8 avril 2010 par eric
BILAN 21a : Sous le signe du 14 juillet
Juillet - Août 1935 / pp. 993 - 995
C’est sous le signe d’imposantes manifestations de masses que le prolétariat français se dissout au sein du régime capitaliste. Malgré les milliers et les milliers d’ouvriers défilant dans les rues de Paris, on peut affirmer que pas plus en France qu’en Allemagne ne subsiste une classe prolétarienne luttant pour ses objectifs historiques propres. À ce sujet, le 14 juillet marque un moment décisif dans le processus de désagrégation du prolétariat et dans la reconstitution de l’unité sacro-sainte de la Nation (...)
>> lire la suite de l'article
26 février 2010 par eric
BILAN 11j : Les Jeunesses léninistes belges récidivent
Septembre 1934 / pp. 399 - 400
Les jeunes « léninistes » de Belgique nous ont envoyé une lettre que nous publions ci-dessous :
-  - - - -
« Le numéro de 10 de votre revue Bilan, dans l’article intitulé « En marge du front unique », indique dans ses dernières lignes qu’« en France les centristes abdiquent leur liberté de critique, soulevant la protestation des bolcheviks-léninistes. Mais en Belgique ces derniers réaliseront un front unique (30 jeunes « léninistes », près de 150 jeunes centristes contre plus de 20 000 J.G.S.) qui se base sur (...)
>> lire la suite de l'article
7 décembre 2009 par eric
BILAN 28a : M. Albert Sarraut, symbole de la cohérence capitaliste
Février - Mars 1936 / pp. 917 - 919
Au moment où le démembrement du prolétariat français s’étale avec ses incohérences, ses contrastes, M. Albert Sarraut apparaît comme le symbole d’une cohérence capitalisme parfaite. L’homme qui, en 1927, lança son cri fameux : « Le communisme, voilà l’ennemi », consacre en 1936 la plus pitoyable déroute que le communisme ait subi dans l’après-guerre. Par la violence, par la corruption, M. Sarraut n’a pas cessé, depuis 1926, de poursuivre le même objectif : au point de vue capitaliste il exprime une continuité que peu (...)
>> lire la suite de l'article
2 juin 2009 par eric
BILAN 24a : Vers une consolidation du front capitaliste en France
Octobre - Novembre 1935 / pp. 789 - 792
Pour peu que l’on examine la succession des événements qui se déroulent en France depuis le 6 février 1934, on est frappé par la liaison parfaite qui se manifeste entre l’oeuvre des différents gouvernements bourgeois, par l’homogénéité même du plan de l’attaque capitaliste contre le prolétariat. Certes, nous ne prétendons pas que les diverses positions du capitalisme français représentent chaque fois une conscience exacte des moyens à employer, mais incontestablement, si la bourgeoisie intervint dans chaque période (...)
>> lire la suite de l'article
18 mars 2009 par eric
BILAN 39b : Le prolétariat français doit briser l’Union Sacrée
Janvier - Février 1937 / pp. 1272 - 1275
Désormais, plus de doute n’est possible : la fameuse reprise dont Blum, Duclos, nous ont tant parlé ces dernières semaines, se résume en ceci : il faut accroître la production, c’est-à-dire le travail dans les usines, dans les mines. Tel est le thème que nous retrouvons dans le « Peuple » et dans les discours du ministre de l’Économie Nationale.
Drôle de « reprise » qu’il faut stimuler, suivre pas à pas avec un thermomètre afin d’éviter la congestion du malade et où, en dernière analyse, on fera appel aux ouvriers pour (...)
>> lire la suite de l'article
13 février 2009 par eric
BILAN 26a : La réconciliation des français et l’Unité Syndicale
Janvier 1936 / pp. 853 - 855
Un souffle d’air frais a traversé la France le 6 décembre dernier : le parlement a vécu une « journée historique » lorsque Blum, Thorez, Ybarnegaray ont scellé la « réconciliation des français ». Désormais, plus de luttes meurtrières ne doivent ensanglanter la France républicaine et démocratique. Tout le monde va fraternellement désarmer. Le fascisme est vaincu. Le Front populaire a sauvé les institutions républicaines. Si ces événements n’entraînaient à leur suite des millions d’ouvriers français, s’ils ne contenaient (...)
>> lire la suite de l'article
13 janvier 2009 par eric
BILAN 25b : À la confusion des problèmes monétaires les ouvriers français opposeront leur front de classe
Novembre - Décembre 1935 / pp. 823 - 825
S’il fallait un seul indice pour marquer l’extrême état de faiblesse du prolétariat français, il suffirait d’indiquer les « graves » débats parlementaires de ces derniers jours où, avec le sort du cabinet Laval s’est joué le « sort de la France ». C’est au Parlement que la grande attaque du Front Populaire s’est déclenchée et c’est sur cette arène de duperie que les « grands » ténors de la politique française ont débattu les thèses de la « déflation », de la « dévaluation », les mirages socialistes et centristes sur (...)
>> lire la suite de l'article
15 septembre 2008 par eric
BILAN 11b : Le Syndicat unique et le « procédé de fusion »
Septembre 1934 / pp. 367 - 369
La « Comité de Coordination des Partis Socialiste et Communiste s’est réuni le 11 septembre et a « enregistré avec satisfaction les résultats obtenus par l’application du pacte dans le pays ». Pour juger des résultats, il y a deux critères : s’en référer à la réponse donnée par les ouvriers au pacte, ou bien aux effets de ce dernier sur la situation en France. Adopter le premier critère c’est enregistrer l’enthousiasme avec lequel les prolétaires répondent à des appels qui s’intitulent de « lutte contre le fascisme et (...)
>> lire la suite de l'article
29 février 2008 par albin
BILAN 06c : Les problèmes du Front Unique
Avril 1934 / pp. 188 - 194
C’est depuis plus de dix ans que le problème du front unique est discuté au sein du mouvement révolutionnaire. Des volumes entiers ont été écrits pour propager une notion que chacun interprète un peu à sa manière. Encore aujourd’hui, ce problème est présenté particulièrement par ceux qui pourraient ne pas y avoir beaucoup à gagner comme le remède pour tous les maux dont souffre la classe ouvrière, incapable de s’opposer à l’offensive du capitalisme. Ceux-là mêmes qui, depuis l’après-guerre, n’ont fait que traiter les (...)
>> lire la suite de l'article
8 septembre 2007 par flo
BILAN 04a : Le capitalisme marque un point décisif dans la préparation de la guerre
Février 1934 / pp. 113 - 121
L’INSURRECTION « SOCIALISTE » D’AUTRICHE
LES SOCIALISTES FONT ACCLAMER PAR LE PROLÉTARIAT LA DÉFENSE DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
Les évènements d’Autriche et de France ne coïncident pas seulement au point de vue chronologique mais s’entrelacent mutuellement pour ce qui est de leur signification et de la place qu’ils occupent dans l’évolution de la situation du prolétariat de ces deux pays, du prolétariat mondial, du capitalisme de tous les pays. Avant de procéder à une analyse de ces deux derniers évènements, (...)
>> lire la suite de l'article
11 mai 2007 par alex
BILAN 20a : De la déclaration de Staline à la manifestation du 14 Juillet
Juin - juillet 1935 / p. 661
Le centrisme français se présente désormais comme une force capitaliste nationale aussi appréciée par la bourgeoisie que les traîtres de 1914. Staline, au nom des intérêts de l’État prolétarien, a proclamé dans son communiqué retentissant la dissolution du prolétariat au sein de la Nation, le centrisme a donné à ce fait toute sa signification en se proclament le champion de la défense de la « patrie républicaine » en faisant du prolétariat français - abstraction faite des vicissitudes du pacte franco-russe - un pilier de (...)
>> lire la suite de l'article
8 février 2007 par marc
BILAN 10a : En marge du front unique
Août 1934 / pp. 329 - 330
Le 27 juillet a été signé un pacte d’unité entre le parti communiste français et la S.F.I.O. Celui-ci contient, entre autre points, la défense des libertés démocratiques, ou plus simplement de la République démocratique bourgeoise. D’autre part, le P.C. renonce définitivement à mobiliser le prolétariat pour la guerre et proclame sa discipline à la bureaucratie syndicale reconnue souveraine et incontrôlable.
Nous avons caractérisé ce front unique de « bloc de transition ». Déjà deux faits marquent son véritable caractère. Les (...)
>> lire la suite de l'article
12 octobre 2006 par eric
BILAN 31a : La victoire du Front Populaire en France
Mai - Juin 1936 / pp. 1013 - 1017
Les conditions qui contresignent le triomphe du Front Populaire et son avènement au pouvoir laissent planer sur la situation une terrible inconnue. Nous trouvons-nous devant une nouvelle période où le capitalisme essayera de se survivre sans l’issue de la guerre mondiale et par la réalisation d’une Union Sacrée entre les classes sans précédent dans l’histoire de la société bourgeoise ; ou bien encore la victoire du Front Populaire n’est-elle qu’un profond pressentiment de la bourgeoisie française qui (...)
>> lire la suite de l'article