Accueil
Dernière mise à jour :
mercredi 28 juin 2017
   
Auteurs ABENSOUR Miguel ADLER Georg ALBA Victor ANDRIEU Jules APPEL Jan BAROT Emmanuel BATAILLE Georges BAUER Otto BEBEL August BENBOW William BERNSTEIN Eduard BIBBI Bruno / BIANCO BIHR Alain BIPR (collectif) BORDIGA Amadeo BOUKHARINE Nicolas BOURDET Yvon BOURRINET Philippe BRECHT Bertolt BRENDEL Cajo BRETON André BROUTIN Yvonne BUICK Adam CAMUS Albert CCI (collectif) CHIRIK Marc Cours historique DARMANGEAT Christophe DARWIN Charles DEBRY Jean-Luc DÉHAN Philippe DÉJACQUE Joseph DICKMANN Julius DOMMANGET, Maurice École de Francfort EISNER Kurt ENGELS Friedrich FEIXA Thomas FREILIGRATH Ferdinand GARNIER Jean-Pierre GLAT (collectif) GRAMSCI Antonio GRANDJONC Jacques GTM (collectif) GUILLAMON Augustin HAASE Hugo HAASIS Hellmut HEERBRANT Henri / HILDEN HEINRICH Michael HELPHAND Alexandre / PARVUS HEMPEL Pierre HENNAUT Adhémar HIGONNET René HIRSCH Helmut HOBSBAWM Eric HUDIS Peter ISTRATI Panaït JANOVER Louis JANOVER Monique JAURÈS Jean JOUHAUX Léon KARS Gustave KAUTSKY Karl KORSCH Karl LAFARGUE Paul LANDAUER Gustav LASCHITZA Annelies LAURAT Lucien LÉNINE LERMONTOV Michel LEVI Paul LIEBKNECHT Karl LUXEMBURG Rosa LÖWY Michael MALAQUAIS Jean MALATESTA Errico MANALE Margaret MANDEL Ernest MARCHLEWSKI Julian MARTOV Julius MARX Karl MATTICK Paul McINNES Neil MEHRING Franz MESNIL Jacques MEYER Ernst MEYER Henry MIASNIKOV Gavril MITCHELL MORROW Felix MOSS Sam MÜHSAM Erich O’CASEY Sean OLIVIER Michel OSSINSKI Nicolas OUSTALET Joël Ouvriérisme PANNEKOEK Anton PASCAL Pierre PELOSSE Valentin PÉRET Benjamin PERRONE Ottorino / VERCESI PIECK Wilhelm PLEKHANOV Georges POSPELOV Pavel PROUVOST Léon QUENEAU Raymond RABINOWITCH Alexander RADEK Karl RIAZANOV David ROLAND-HOLST Henriette ROSMER Alfred RUBEL Maximilien SAINT JEAN Anne SCHEIDEMANN Philipp SCHMIDT Véra SEDOVA Natalia SERGE Victor SHRIVER George SIMON Henri SMIRNOV Vladimir SOEP Abraham SOREL Georges SOUVARINE Boris SPARTAKUS GRUPPE SVERDLOV Iakov SÜDEKUM Albert TESTART Alain TROELSTRA Pieter Jelles TROTSKI Léon VERDARO Virgilio / MAMMONE VOLINE WAGNER Helmut WALLACE Alfred WEIL Simone WOLFSTEIN Rose ZEITLIN Irving ZETKIN Clara
Thema Allemagne 1953 Alliances impérialistes Amériques Anarchisme Anthropologie Antifascisme Autonomie Brest-Litovsk 1918 Capital financier Capitalisme d’État Catastrophes Chartisme Cinéma Colonialisme Commune de Paris Commune primitive Communisation Condition ouvrière Conscience de classe Conseillisme Conseils ouvriers Constitution du marxisme Construction de l’organisation Contre-révolution Crise du capitalisme Crise écologique Critique de l’économie Critique de la technologie Critique de la valeur Démocratie Deuxième Internationale Dictature du prolétariat Documents contemporains Edition et diffusion Enseignement et éducation Épistémologie Espagne 1931-1936 Espagne 1936-1937 Ethique du prolétariat Fascisme Féminisme Féodalisme Front unique Fronts Populaires Gauche communiste d’Allemagne Gauche communiste d’Australie Gauche communiste d’Italie Gauche communiste de Belgique Gauche communiste de Bulgarie Gauche communiste de France Gauche communiste de Hollande Gauche communiste de Russie Gauche Communiste du Mexique Grève de masse Guerre civile Guerres mondiales Histoire de l’art Histoire de la pensée économique Histoire des sciences Histoire du capitalisme Histoire du communisme Historiographie générale Historiographie sociale Idéologie Impérialisme Individu et classe Internationalisme Irlande Italie années 70 La question du logement La question nationale La question sociale Le Capital de Marx Les intellectuels et le socialisme Ligue Spartacus Littérature et révolution Luttes de classes Mai 68 Maoïsme Matérialisme Militarisme N. E. P. Nationalisme arabe Nazisme Opposition Internationale Organisation de la bourgeoisie P. C. F. Palestine Panslavisme Parti et classe Période de transition Philosophie Politique économique Pologne Populisme et terrorisme Préhistoire Premier Mai Première Internationale (AIT) Procès de Moscou Productivité Psychanalyse Réformisme Regroupement des révolutionnaires Religion et Socialisme Repression et Prison République de Weimar Républiques des conseils Révolte des Ciompi Révolution allemande 1918-1923 Révolution française 1789-1799 Révolution hongroise 1919-1920 Révolution russe 1905 Révolution russe 1917-1921 Revolutions de 1848 Rôle de l’État Russie tsariste Second Empire Shoah Social-démocratie allemande Social-démocratie autrichienne Social-démocratie bulgare Social-démocratie polonaise Social-démocratie russe Socialisme américain Socialisme anglais Socialisme belge Socialisme français Solidarité militante Solidarité ouvrière Spéculation Stalinisme Surréalisme Syndicalisme révolutionnaire Syndicats Théâtre Théorie critique Théorie des crises Théorie révolutionnaire Troisième Internationale Troisième République Trotskisme Utopie Vidéos
Objets associés au mot-clé :
Social-démocratie allemande
Articles associés
27. Oktober 2015 von eric
TROELSTRA (1914) : Kautsky und der Zusammenbruch der II. Internationale
Artikel, « Vorwärts » Nr. 306 vom 8. November 1914.
Im „Vorwärts“ vom 8. November 1914 veröffentlichte Erklärung Kautskys, in der er den Zusammenbruch der II. Internationale leugnete.
Kautskys Antwort auf meine Frage: Ist die Internationale tot? lautete: Nein! Gewiß ist ihr Zusammenhang loser geworden. Es sind Gegensätze vorhanden, aber keine prinzipieller Art. Keine der sozialistischen Parteien der Welt will ihren Zusammenhang mit der Internationale verlieren, und keine Partei nimmt eine Haltung ein, die ihr Verbleiben in der Internationale (...)
>> lire la suite de l'article
26 octobre 2015 par eric
Rosa Luxemburg et la première Conférence de Zimmerwald
Dominique Villaeys-Poirré / Comprendre avec Rosa Luxemburg
L’étude des réactions de Rosa Luxemburg par rapport à la première conférence de Zimmerwald s’inscrit dans celle de l’évolution de ses positions sur la tactique politique qu’elle estime nécessaire après la faillitte de la social-démocratie et de l’Internationale en 1914. Lorsque se tient la première conférence de Zimmerwald début septembre 1915, Rosa Luxemburg est emprisonnée déjà depuis le 15 février. Même si la communication politique n’est pas interrompue durant cette période, elle devient de plus en plus difficile. (...)
>> lire la suite de l'article
26. März 2015 von eric
SPD Württembergs (1914) : Bericht über eine öffentliche Versammlung mit Karl Liebknecht
«Die Vorgänge in der Schwäbischen Tagwacht und ihre Ursachen», 1914.
Bericht über die Sitzung der sozialdemokratischen Vertrauensmänner Stuttgarts vom 21. September 1914, in der Karl Liebknecht zur Haltung der SPD am 4. August 1914 Stellung nahm
[...] Am 18. September fand wieder eine Sitzung des Städtischen Komitees statt, aus der folgendes bemerkenswert ist: Westmeyer schlug vor, eine öffentliche Versammlung mit Karl Liebknecht als Referenten abzuhalten. Ich habe, so führte er aus, Gelegenheit gehabt, mit dem Genossen Liebknecht, der auf der Durchreise mit mir (...)
>> lire la suite de l'article
9 novembre 2014 par eric
OCRL2 - Rosa Luxemburg, enseignante
WOLFSTEIN-FRÖLICH Rose (1920) / Édition en ligne
Rosa LUXEMBURG, À l’école du socialisme
Œuvres complètes, tome II - Édition en ligne
PRÉSENTATION
Paru dans le numéro 10 de la revue Die Junge Garde, pour le premier anniversaire de la mort de Rosa en janvier 1920, cet article de la compagne de Paul Frölich, donne un aperçu saisissant de ce qu’étaient les cours dispensés par Rosa à l’école du parti social-démocrate allemand à partir de 1907.
Née en 1888, Rose Wolfstein, dite Rosi, entra au SPD à 20 ans, en 1908. Amie personnelle de Rosa, elle suivie son cours à l’école du (...)
>> lire la suite de l'article
9 novembre 2014 par eric
OCRL2 - Rosa Luxemburg et l’école du Parti
HIRSCH Helmut (1969) / Édition en ligne
Rosa LUXEMBURG, À l’école du socialisme
Œuvres complètes, tome II - Édition en ligne
PRÉSENTATION
Ce texte, paru en annexe de l’édition Anthropos / UGE 10-18 de 1973 de l’Introduction à l’économie politique, est la traduction du chapitre « Die Parteischule » de l’ouvrage de Helmut HIRSCH, Rosa Luxemburg, mit Selbstzeugnissen und Bilddokumenten, Rowohlt, 1969. Cette biographie est restée inédite en français. À notre connaissance, seul ce chapitre a fait l’objet d’une traduction.
L’auteur, à côté d’un grand nombre (...)
>> lire la suite de l'article
12. August 2014 von eric
HAASE Hugo (1919) : Reichstagsreden gegen die deutsche Kriegspolitik
Vorwort - 19. Mai 1919 / S. 7 - 9
Gewitterschwer hingen die Wolken am politischen Horizont, als sich die Vertreter der Sozialistischen Internationale am 28. Juli 1914 in Brüssel versammelten. Auf ihnen allen lastetedie bange Frage, ob der Blitz sich entladen und die ganze Weltin Brand setzen werde.
Noch war die Hoffnung nicht erloschen, daß es der vereinigten Kraft der sozialistischen Arbeiterklasse gelingen werde, das drohende Verhängnis von der Menschheit abzuwenden. Als am 29. Juli 1914 in einem denkwürdigen Meeting zu Brüssel Jaures und (...)
>> lire la suite de l'article
17. Juli 2014 von eric
RADEK Karl (1919) : Nachruf auf Karl Liebknecht
Geschrieben am 18. Januar 1919
Ihr habt seinen toten Körper, dessen Wunden gegen die Sozialistenverräter zum Himmel schreien, mit euren Tränen benetzt, mit der roten Fahne der proletarischen Weltrevolution habt ihr ihn zugedeckt und ihn in euren Herzen aufgebahrt, damit er dort für immer bleibe, Millionen von euch wissen von ihm nicht mehr, als dass er in der schwarzen Nacht, die nur vom Aufblitzen der Kanonen erhellt wurde, mit einer kleinen Schar aus dem Schützengraben aufbrach, um für den Frieden zu streiten, dass er, von den Mächtigen ins (...)
>> lire la suite de l'article
15. April 2012 von eric
Nürnberg (1908) - Vorstandsbericht: Debatte 14. September - Nachmittags Sitzung
Kasse und Presse - Kontrollkommission - Bildungsausschuß und Lokalistenfrage - Mandatsprüfung
Protokoll über die Verhandlungen des Parteitages der Sozialdemokratischen Partei Deutschlands.
Abgehalten zu Nürnberg vom 13. bis 19. September 1908
S. 222 - 242. Transkription und Nachprüfung: Smolny, 2012
|222| Singer eröffnet um 3 Uhr die Sitzung mit der Mitteilung, daß ein Begrüßungsschreiben von der Freien Jugendorganisation aus Altona eingegangen ist.
Der Antrag 7 ist zurückgezogen mit Rücksicht auf die Erklärung des Berichterstatters, daß seine Annahme die Verhandlungen mit den Lokal, organisierten in Solingen (...)
>> lire la suite de l'article
13. April 2012 von eric
Nürnberg (1908) - Inhalts / Verzeichnis
Tagesordnung - Bureau - Vorlagen - Protokoll - Präsenzliste - Register
Protokoll über die Verhandlungen des Parteitages der Sozialdemokratischen Partei Deutschlands.
Abgehalten zu Nürnberg vom 13. bis 19. September 1908
Programm der Sozialdemokratischen Partei Deutschlands.
Beschlossen auf dem Parteitage in Erfurt 1891. [S. 3-5]
Organisation der Sozialdemokratischen Partei Deutschlands.
Beschlossen auf dem Parteitage in Jena 1905. [S. 6-10]
Tagesordnung des Parteitages
[S. 11]
Sonntag, den 13. September, abends 7 Uhr
Vorversammlung: Konstituierung des Parteitages. (...)
>> lire la suite de l'article
20. Februar 2012 von eric
Zwischen Spartakus und Sozialdemokratie
Paul Levi
Schriften, Aufsätze, Reden und Briefe
Herausgegeben und eingeleitet von Charlotte Beradt
Inhalt :
Einleitung von Charlotte Beradt
I. SPARTAKUS UND KPD
Rede auf dem Gründungsparteitag der KPD
Brief an Lenin 1919
Die Weltlage und die deutsche Revolution
Brief an Loriot
Zur Frage der «Kriegsverbrecher»
Brief an Lenin 1921
Unser Weg. Wider den Putschismus
II. AUSEINANDERSETZUNG MIT RUSSLAND
Vorwort und Einleitund zu Rosa Luxemburg «Die russische Revolution»
Brief an Clara Zetkin (...)
>> lire la suite de l'article
6. Februar 2011 von eric
Protokolle über die Verhandlungen des Parteitages der SPD vom 1890 bis 1931
Fiche bibliographique n°24 : catalogue chronologique des congrès du SPD
Die folgende Bände werden in unserem Verein nachgeschlagen, außer : Weimar (1919), Augsburg - Gera - Nürnberg (1922) und Berlin (1924). Demnach sind die Spenden sehr willkommen.
Halle 1890
1. Protokoll über die Verhandlungen des Parteitages der Sozialdemokratischen Partei Deutschlands. Abgehalten zu Halle a. S. vom 12. bis 18. Oktober 1890, Berlin, 1890, Verlag der Expedition des “Berliner Volksblatt” (Th. Glocke) ; in-12, 320 S.
Erfurt 1891
2. Protokoll über die Verhandlungen des Parteitages (...)
>> lire la suite de l'article
17 December 2010 by eric
ICC V.3 11c : The Passing of Marxian Orthodoxy: Bernstein-Kautsky-Luxemburg-Lenin
Karl KORSCH - Vol. 3, n°11 & 12 - December 1937 / pp. 7 - 11
Nothing reveals in such glaring colours the enormous contrast which have existed in the last thirty years between the being and consciousness, between the ideology and the actuality of the proletarian movement as does the final issue of that great dispute whose first passage at arms has come down in the annals of party history under the name of the “Bernstein Debate”. Having to do with both the theory and the practice of the socialist movement, it erupted publicly for the first (...)
Read the whole article
14 December 2010 by eric
Witnesses to Permanent Revolution: The Documentary Record
Edited and translated by Richard B. Day and Daniel Gaido
Note Smolny :
Ce volume s’inscrit dans la série des Historical Materialism Book. Il se caractérise par la richesse du fonds documentaire réuni. Si la présentation de l’éditeur, traduite ci-dessous, indique que la plupart des textes sont présentées ici en anglais pour la première fois, il faut signaler que la plupart sont également inédits en français. De sorte que ce volume, au-delà de la volonté affichée de ses coordinateurs de donner une cohérence d’ensemble à la théorie de la révolution permanente - tâche dont ils (...)
Read the whole article
16 février 2010 par efrahem
MARX 18l : Ombres marxistes - IV. Social-démocratie et tentation totalitaire
Louis JANOVER - Avril - Mai 1976 / pp. 1034 - 1042
Note de lecture : F. DOMELA NIEUWENHUIS, Le Socialisme en danger, édition établie par Jean-Yves BÉRIOU, Paris, éd. Payot, 1975, 284 pages, coll. « Critique de la politique ».
Éternelle social-démocratie ! Ce qui ne laisse pas de frapper à la lecture de cet ouvrage, c’est non seulement l’actualité de la critique de Domela Nieuwenhuis, mais cette image qu’elle révèle d’une social-démocratie toujours identique à elle-même, sortie tout armée idéologiquement de la tête de ses chefs historiques pour remplir sa fonction (...)
>> lire la suite de l'article
2. Februar 2010 von eric
Dokumente und Materialen zur Geschichte der deutschen Arbeiterbewegung
Reihe II - Band 1 : Juli 1914 / Oktober 1917
Inhalt :
1. Manifest des Außerordentlichen Internationalen Sozialistenkongresses zu Basel vom 24. und 25. November 1912 über die Kriegsgefahr und die Aufgaben des internationalen Proletariats
2. Schreiben des Oberpräsidenten der Provinz Brandenburg vom 10. Oktober 1913 an den preußischen Minister des Innern über die Behandlung’ der sozialdemokratischen Presse bei Erklärung des Kriegszustandes
3. Aufruf des Vorstandes der SPD vom 25. Juli 1914 zum Massenprotest gegen die Kriegsgefahr
4. Resolution der (...)
>> lire la suite de l'article
18 juin 2009 par jo
FAYET Jean-Francois : Karl RADEK (1885-1939), biographie politique
Présentation de l’éditeur - Table des matières - Parution : Avril 2004
Présentation Smolny :
Une biographie universitaire « à la Nettl » rigoureuse, copieuse mais pas austère, qui brasse et apporte beaucoup d’éléments sur les mouvements ouvriers russes, allemands et surtout polonais, en retraçant l’itinéraire d’un militant « caméléon », sur une époque centrale du mouvement ouvrier. Un livre en langue française, récent et dense - notes de bas de page, bibliographie de 40 pages et notices biographiques -, malheureusement cher !
J.O.
Présentation de l’éditeur :
Né en 1885 en Galicie (...)
>> lire la suite de l'article
19 juin 2007 par eric
1906-12-16 : Rosa Luxemburg à Clara Zetkin
Sur le parlementarisme et l’opportunisme dans le SPD
[Vers le 16/12/1906.]
Chère Clara,
Je viens de lire ta dernière lettre à Kostia et j’ai un impérieux besoin de t’écrire. L’appel du Comité directeur m’a fait le même effet qu’à toi - c’est tout dire. Depuis mon retour de Russie, je me sens assez seule dans ce contexte. J’ai conscience, plus brutalement et plus douloureusement que jamais auparavant, de la pusillanimité et de la mesquinerie qui règnent dans notre parti, mais je ne me mets pas en colère comme tu le fais à ce sujet, parce que j’ai déjà compris - c’est (...)
>> lire la suite de l'article
16 juin 2007 par jo
GOLDSTEIN Arthur ( 1887 - 1941 )
Journaliste et communiste allemand, un des théoriciens du KAPD
Au SPD en 1914, à l’USPD en 1917, c’est un des fondateurs du KAPD. Il attaque vivement le « national-bolchevisme » de Laufenberg et Wolffheim. Il est le délégué du KAPD devant l’Exécutif de l’IC de novembre 1920 à mars 1921. C’est lui qui, étant en contact avec l’Opposition ouvrière russe, fit passer en Occident le manuscrit de Kollontaï l’Opposition ouvrière. Ce dernier fut aussitôt traduit en allemand et néerlandais.
Intervenant lors du congrès extraordinaire du KAPD (Berlin, 11-14 septembre 1921) sur la (...)
>> lire la suite de l'article
16 juin 2007 par jo
SCHRÖDER Karl ( 1884 - 1950 )
Écrivain socialiste, un des fondateurs du KAPD
Fils d’un instituteur poméranien, Karl Schröder entra dans l’orbite social-démocrate assez tard, en 1912, après avoir obtenu son diplôme de philosophie à l’Université de Marburg. Installé à Berlin et gagnant sa vie comme répétiteur, il se lia d’amitié avec Franz Mehring et publia de nombreux articles sur des questions philosophiques et pédagogiques dans la revue Arbeiter-Jugend. Il poursuivit cette activité pendant la guerre qu’il fit comme sous-officier dans un camp de prisonniers russes. Proche des spartakistes, (...)
>> lire la suite de l'article
3 juin 2007 par jo
PIECK Wilhelm Reinhold ( 1876 - 1960 )
Communiste puis stalinien allemand
Fils d’un cocher, Wilhelm Pieck apprit le métier de menuisier qu’il exerça à partir de 1894. Après son tour d’Allemagne, il se fixa à Brême (1896-1906) où il se maria (1898). De 1894 à 1910, il fut permanent du parti à Brême. D’octobre 1907 à mars 1908, il fut délégué à l’Ecole centrale du parti où il suivit notamment les cours de Rosa Luxemburg et de Franz Mehring. A l’issue de ces cours, il fut chargé du secrétariat de l’école.
Pendant la guerre, il participa aux conférences constitutives du groupe Internationale et du (...)
>> lire la suite de l'article
31 mai 2007 par jo
SOZIALDEMOKRATISCHE KORRESPONDENZ - Correspondance Social-démocrate
Hebdomadaire de la gauche du SPD fondé en 1913
L’attitude de Hans Block, un partisan de Kautsky, comme rédacteur en chef de la Leipziger Volkszeitung en 1913 devait précipiter la fondation du journal d’opposition et de regroupement des futurs spartakistes, la Sozialdemokratische Korrespondenz (SDK).
En juin 1912, Franz Mehring avait rompu tous les ponts avec la Neue Zeit. Mais sa collaboration avec la Leipziger Volkszeitung rencontra aussi des difficultés. Certains de ses articles (comme ceux de Rosa Luxemburg) furent refusés, d’autres amputés - (...)
>> lire la suite de l'article
10 mai 2007 par jo
HAASE Hugo ( 1863 - 1919 )
Social-démocrate allemand
Hugo Haase naquit dans une famille juive de dix enfants ; son père, d’abord cordonnier, devint plus tard petit commerçant. Haase fréquenta l’école primaire de Wormditt puis, de 1873 à 1882, le lycée de Rastenburg (Prusse orientale). Il fit entre 1882 et 1885 des études de droit, d’économie et de philosophie à l’Université de Konigsberg, études pendant lesquelles il lut Marx, Hegel et Kant. A la fin des années quatre-vingt, encore sous le règne des lois antisocialistes, il adhéra, stagiaire, au SPD. Seul avocat (...)
>> lire la suite de l'article
10 mai 2007 par eric , jo
HELPHAND Alexander Israel, né LAZAREVITCH, dit PARVUS ( 1867 - 1924 )
Journaliste, social-démocrate, homme d’affaires et « diplomate » russe
Le père de Parvus, un artisan, déménagea avec sa famille à Odessa à la suite d’un incendie. Après le lycée et un an d’apprentissage, il se rendit à l’étranger en 1887 et s’inscrivit à l’Université de Bâle où il soutint en 1891 une thèse sur la division du travail. De la fin de l’année, jusqu’au début de 1893 où il en fut expulsé, il résida à Berlin et collabora à la presse social-démocrate : Die Neue Zeit, Vorwarts et Die Gleichheit de Clara Zetkin. Dès lors, il adopta une position originale qui consistait à utiliser toutes les possibilités (...)
>> lire la suite de l'article
4 avril 2007 par jo
WELS Otto ( 1873 - 1939 )
Social-démocrate allemand de droite
Fils d’un cabaretier socialiste, tapissier décorateur de formation, Otto Wels fit dans cette profession ses débuts syndicaux et entra dans l’Ecole du parti dont il devint en 1907 secrétaire pour le Brandebourg. Alors qu’il était déjà président de la commission chargée de la publication du Vorwarts, l’amitié de Bebel le poussa dans le Parteivorstand où il fut admis en 1913.
Situé d’abord à la gauche du parti, il adopta pendant la guerre les positions de la majorité et se trouva proche d’Eduard David au Reichstag, (...)
>> lire la suite de l'article
25 mars 2007 par jo
DAVID Eduard ( 1863 - 1930 )
Social-démocrate de droite allemand
Fils d’un receveur des finances, Eduard David, après des études au lycée de Giessen, fit son apprentissage dans une famille de commerçants à Berlin. Il n’eut que tard l’Abitur (baccalauréat) qui lui permit de poursuivre ses études à l’Université de Giessen, puis de travailler comme professeur dans le lycée de cette ville, d’où il fut exclu en 1894 pour être entré dans le SPD. En fait il s’adonna rapidement au journalisme, pour devenir l’un des principaux rédacteurs des Sozialistische Monatshefte : « Les fondements de la (...)
>> lire la suite de l'article
23 mars 2007 par eric
LÖBE Paul ( 1875 - 1967 )
Social-démocrate de droite allemand
Né le 14 décembre 1875 à Liegnitz (Silésie). Mort le 3 août 1967 à Bonn.
Fils d’un menuisier, typographe de formation, Paul Löbe entra en 1895 au SPD, ainsi qu’au syndicat des imprimeurs qui le conduisit à la direction de la Volkswacht de Breslau. Partisan de Bernstein, il le fit élire député de Breslau en 1901. Il fut à partir de 1904 conseiller municipal de cette ville et à partir de 1915 membre du Landtag provincial où il adopta une attitude majoritaire, ce qui lui valut d’être nommé, lors de la conférence du parti à Wurzbourg (...)
>> lire la suite de l'article
18 mars 2007 par jo
HILFERDING Rudolf ( 1877 - 1941 )
Economiste et social-démocrate austro-allemand
Né à Vienne dans une famille juive, Hilferding avait un père employé dans une compagnie d’assurances. Dès l’âge de quinze ans, il adhéra à l’Association des étudiants socialistes. Il fit des études de médecine et obtint le doctorat en 1901. Mais il se consacra moins à l’exercice de la pédiatrie qu’à l’étude de l’économie politique et des problèmes financiers. Dès l’âge de vingt-deux ans, il publia des articles traduits en français dans le Mouvement socialiste et à partir de 1902, parurent des articles dans Die Neue Zeit, revue (...)
>> lire la suite de l'article
14 mars 2007 par jo
MULLER Hermann ( 1876 - 1931 )
Homme d’Etat social-démocrate allemand
Fils d’un directeur de fabrique, après des études commerciales et une carrière de journaliste, Hermann Müller fut proposé par Bebel au congrès du SPD (Iéna, 1905) comme membre du “Parteivorstand”, mais sur l’avis de Legien, on lui préféra Ebert, si bien que le parti ne lui confia la direction de la presse et des questions internationales que l’année suivante.
Envoyé à Bruxelles pour rencontrer les milieux de l’Internationale, puis à Paris (28 juillet 1914) pour prendre contact avec les socialistes (...)
>> lire la suite de l'article
8 mars 2007 par eric , jo
SCHULZ Heinrich ( 1872 - 1932 )
Social démocrate allemand
Né d’un père contremaître, Henrich Schulz devint instituteur en 1892, à Brême. Ses idées socialistes le mettant en conflit avec la direction de l’école, il abandonna ce métier en 1894. Au cours de l’été de la même année, W. Liebknecht le fit nommer à l’Ecole d’éducation ouvrière de Berlin, fondée en 1891, dont il devint directeur en 1895. Il y resta jusqu’en 1897. De cette école, qui dispensait plutôt un enseignement général et technique, il fit un centre de formation pour les futurs militants politiques. En 1896-97, il fut (...)
>> lire la suite de l'article
8 mars 2007 par eric
CALWER Richard ( 1868 - 1927 )
Social-démocrate de droite allemand
Fils d’un contremaître, Richard Calwer étudie la théologie et la médecine, puis entre dans la rédaction du Braunschweiger Volksfreund et de divers autres journaux berlinois. En 1898, il est élu au Reichstag comme député de Holzminden.
Développant des idées réformistes, mais en dehors de directives de Bernstein, il entre en conflit avec le Parteivorstand (Comité directeur du Parti) qui l’exclut en 1909. Restant en contact avec le monde ouvrier, subissant l’influence de Legien, il soutient que la socialisation de la (...)
>> lire la suite de l'article
8 mars 2007 par eric
SCHIPPEL Max ( 1859 - 1928 )
Social-démocrate de droite allemand
Porté par ses études d’économie politique vers les thèses de Rodbertus, Max Schippel quitta sa place à la Chambre de commerce de Dresde pour entrer dans le SPD persécuté en 1886 et devint rédacteur de journaux socialistes à Berlin. Ses premières positions le portèrent à la gauche du parti : proche des Jeunes, il prit parti contre le régime parlementaire, approuva les grèves du 1er mai, au point que Bebel le traita d’« anarchiste ».
Vers 1893, il se convertit au révisionnisme, se prononçant pour le vote des crédits militaires, (...)
>> lire la suite de l'article
4 mars 2007 par eric
KAUTSKY Benedikt ( 1894 - 1960 )
Socialiste allemand
Né à Stuttgart, le fils cadet de Karl Kautsky passa son enfance à Berlin, où ses parents s’étaient établis en 1899. Bendel ou Bendix, comme on l’appelait, fut le préféré de Rosa Luxemburg, amie de la famille et qui passait régulièrement jusqu’à sa brouille défninitve avec Karl en 1910.
Pendant les deux dernières années de la Première Guerre mondiale, Benedikt Kautsky travailla dans les services de ravitaillement de l’administration de Berlin. En 1917, il fut mobilisé. Son régiment entra à Prague en nomvembre 1918, mais (...)
>> lire la suite de l'article
4 mars 2007 par eric
KAUTSKY Luise ( 1864 - 1943 )
Social-démocrate allemande
Née Ronsperger, à Vienne, seconde épouse de Karl Kautsky, amie intime de Rosa Luxemburg, militante social-démocrate, elle effectua de nombreuses traductions de l’anglais pour la Neue Zeit, collabora au journal des femmes socialistes, Die Gleichheit et à l’organe théorique de la SDKPiL Przeglad Socjaldemokratyczny.
En 1923, c’est elle qui publia les lettres de Rosa Luxemburg adressées à elle et à son mari, dont elle ne partagea jamais l’animosité envers Rosa Luxemburg.
Elle suivit son mari en exil où il meurt en (...)
>> lire la suite de l'article
4 mars 2007 par eric
ROSENFELD Kurt ( 1877 - 1943 )
Social-démocrate de gauche allemand
Fils d’un propriétaire de fabrique, Kurt Rosenfeld fit des études d’économie politique et de droit à l’Université de Fribourg et de Berlin, où il s’établit comme avocat. Devenu social-démocrate, appartint à la municipalité de cette ville de 1909 à 1919.
Au congrès du parti en 1913, il se prononça pour la grève de masse et, comme avocat, défendit Rosa Luxemburg - pour qui il avait une certaine affection - à plusieurs reprises. Ainsi au procès de Francfort (Cf. Rosa Luxemburg, Discours devant le Tribunal de Francfort -20 février (...)
>> lire la suite de l'article
3 mars 2007 par eric
DITTMANN Wilhelm Friedrich Karl ( 1874 - 1954 )
Social-démocrate allemand de gauche puis centriste
Fils d’un charron ébeniste de profession, Wilhelm Dittmann entra en 1894 dans le syndicat des travailleurs du bois ete au SPD. Collaborateur à plusieurs journaux à Bremerhaven puis dans la région rhénane, il exerça les fonctions de secrétaire du parti à Francfort et appartint, à partir de 1907, au conseil municipal de cette ville.
Revenu en 1909 à Solingen, il y dirigea la Bergische Arbeiterstimme. Il se lia avec Rosa Luxemburg, qu’il assista au cours de campagne électorale et fut lui-même élu au Reichstag en 1912. (...)
>> lire la suite de l'article
3 mars 2007 par eric
1911-05-23 : Rosa Luxemburg à Wilhelm Dittman
Sur l’école du Parti
23 mai 1911.
Cher camarade Dittman,
Pardonnez-moi de ne vous donner qu’aujourd’hui les informations que vous m’avez demandées au sujet de notre école du parti. J’étais très prise et n’avais aucune minute de liberté.
Si cous voulez mon avis, je crois que l’organisation de l’enseignement à l’école du parti a parfaitement fait ses preuves ; on devrait cependant, selon moi, améliorer encore le programme. Je suis très contente que nous ayons réussi, le camarade Schulz et moi, à y introduire enfin l’histoire du (...)
>> lire la suite de l'article
28 février 2007 par eric
1911-12-02 : Rosa Luxemburg à Konrad Haenisch
Sur les suites de l’affaire Molkenburg et l’éthique de combat
Südende, Lindenstrasse, 2 décembre 1911.
Cher camarade Haenisch,
C’est bien entendu une idée absurde de notre cher H. que d’imaginer que je ne sais quelle « mauvaise humeur » de ma part m’empêcherait de faire de la propagande pour lui. Par tous les diables ! Je fais de la propagande dans les pires circonscriptions électorales des pires opportunistes, et alors des conflits personnels me feraient abandonner mes amis politiques ? C’est ridicule. Mais ce qui se passe, c’est que je n’en ai simplement plus le (...)
>> lire la suite de l'article
28 février 2007 par eric
1910-03-12 : Rosa Luxemburg à Konrad Haenisch
Débat sur la grève de masse et publication de l’article "Et après ?"
[Avant le 12 mars 1910]
Cher camarade Haenisch,
Je vous envoie ci-joint deux éditoriaux dont la publication précisément dans votre journal me serait très agréable.
La situation, brièvement exposée, est la suivante : Le Comité directeur et la Commission générale ont déjà considéré la question de la grève de masse et, après de longues négociations, celle-ci a été rejetée à cause de l’opposition des syndicats. De ce fait, le Comité directeur croit bien entendu devoir baisser pavillon et préférerait surtout interdire même une (...)
>> lire la suite de l'article
28 février 2007 par eric
HAENISCH Konrad ( 1876 - 1925 )
Social démocrate allemand
Né d’un médecin de la Marine dans une famille conservatrice, Konrad Haenisch eut une enfance difficile ; considéré comme fou au lycée de Greifswald parce qu’il partageait des idées socialistes, il fut gardé à vue puis enfermé dans des maisons de correction jusqu’au jour où il put s’enfuir de l’Institut Bethel à Bielefeld. Ce ne fut qu’à sa majorité, après avoir été commis de librairie à Leipzig, qu’il put bénéficier de la fortune paternelle, poursuivre des études à l’Université et collaborer à la Leipziger Volkszeitung de mars (...)
>> lire la suite de l'article
27 février 2007 par eric
German Social Democracy, 1905-1907
Carl E. SCHORSKE
Monographie citée par Broué et Nettl, entre autres, une des rares études sur la social-démocratie qui ne soit pas en langue allemande.
Le point de vue général de l’auteur est particulier et un peu daté, marqué par la période de la guerre froide : rechercher dans les conflits théoriques d’avant la première guerre mondiale les raisons de la séparation entre SPD et KPD stalinien d’après seconde guerre, alors que les déterminations impérialistes (intervention des grandes puissances, glaciation des deux blocs) sont (...)
>> lire la suite de l'article
15 février 2007 par eric
LUXEMBURG Rosa (1914) : Le revers de la médaille
Article du journal « Sozialdemokratische Korrespondenz », 2 avril 1914
Article de Rosa Luxemburg ( 1871 - 1919 ) paru dans le journal Sozialdemokratische Korrespondenz du 2 avril 1914. Traduit de l’allemand par Stanislas Ache dans L’État bourgeois et la Révolution, éditions La Brèche, 1978, pp. 37-43.
L’histoire contemporaine semble actuellement s’acharner avec un zèle particulier à démontrer la justesse de la conception social-démocrate de l’État, en en apportant presque quotidiennement d’excellentes nouvelles confirmations. Depuis toujours, la bourgeoisie nous reproche à nous (...)
>> lire la suite de l'article
13 février 2007 par eric
LUXEMBURG Rosa (1904) : Social-démocratie et parlementarisme
Article du journal « Sächsische Arbeiterzeitung », 5/6 décembre 1904
Article de Rosa Luxemburg (1871-1919) paru dans le journal Sächsische Arbeiterzeitung, 5 et 6 décembre 1904. Traduit de l’allemand par Stanislas Ache dans L’État bourgeois et la Révolution, éditions La Brèche, 1978, pp. 23-36.
Une nouvelle fois, la session du Reichstag qui vient de s’ouvrir s’accompagne de phénomènes très révélateurs. D’un côté, on assiste aux attaques insolentes renouvelées contre le suffrage universel de la part de la presse réactionnaire - du genre de celle du Post ; de l’autre côté, à des signes (...)
>> lire la suite de l'article
8 février 2007 par eric
CUNOW Heinrich Wilhem Carl ( 1862 - 1936 )
Social démocrate de droite allemand
Originaire d’une famille de paysans pauvres, comptable dans une fabrique de tapis de Hambourg, Heinrich Cunow commença sa carrière de journaliste dans le Hamburger Echo, mais acquit en même temps une réputation dans le domaine des études anthropologiques. Ce sont elles qui, à la demande de Kautsky, le firent appeler à la rédaction de Die Neue Zeit en 1898, puis par Bebel, lors de la mort de Liebknecht, à celle du Vorwärts. Il y défendit l’orthodoxie marxiste contre les attaques révisionnistes et enseigna de 1907 à (...)
>> lire la suite de l'article
25 septembre 2006 par jo
LEVI Paul ( 1883 - 1930 )
Social-démocrate puis communiste allemand
Il adhère au SPD en 1906. A la veille de la guerre, il assure la défense de Rosa Luxemburg, devant le tribunal de Francfort, et devient un de ses intimes.
Exclu du SPD en 1916, il participe au Spartakusbund, se rapproche des bolcheviks et prépare le rapprochement entre IKD et spartakistes. Après l’assassinat de Rosa Luxemburg et de Karl Liebknecht, il mène l’enquête et découvre avec Jogiches l’identité des assassins.
Au contact de Radek, il se laisse convaincre de prendre la direction du KPD (S) et (...)
>> lire la suite de l'article
16 septembre 2006 par jo
MUNZENBERG Willi ( 1889 - 1940 )
Révolutionnaire allemand
Jeune ouvrier, originaire d’Erfurt, militant de l’organisation des jeunes sociaux-démocrates allemands. Il arrive à Zurich en 1910 à l’âge de 21 ans. Extrêmement doué en matière d’agitation et d’organisation, il va faire de Zurich un foyer contestataire, qui donnera de sérieuses inquiétudes au Conseil fédéral et à l’état-major de l’armée pendant le conflit de 1914-18.
Après son séjour en Suisse, Willi Münzenberg reprit une activité politique intense en Allemagne et participa au 2e congrès de la lIle Internationale. En 1921, (...)
>> lire la suite de l'article
12 septembre 2006 par jo
VORBOTE - l’Avant-coureur ou le Précurseur
Revue de la social-démocratie de gauche internationaliste ( 1916 )
A l’initiative des “zimmerwaldiens de gauche”, décidés à créer une troisième Internationale, la publication d’organes communs fut décidée (Kommounist en russe par exemple).
Henriette Roland-Holst et Pannekoek prirent en main la revue en langue allemande, qui n’eut que deux numéros (janvier et avril 1916).
Dans le second, Pannekoek écrit : « L’expérience faite pendant la guerre, du contrôle de l’Etat sur l’organisation de l’industrie et du commerce a fait mûrir, en bien des esprits bourgeois, l’idée du (...)
>> lire la suite de l'article
11 septembre 2006 par eric , jo
LEIPZIGER VOLKSZEITUNG
Quotidien social-démocrate de gauche allemand ( 1894 - 1933 )
Organe de l’aile gauche de la Social-démocratie allemande, quotidien de 1894 à 1933.
A l’origine, simple feuille régionale, il devait à l’un des ses rédacteur en chef, Bruno Schönlank, d’être devenu « une publication du plus haut niveau politique et littéraire » (Nettl, p. 137). Devenu un ami de Rosa Luxemburg, il devait lui permettre de publier de nombreux articles dans les pages du journal, et c’est sur sa recommandation qu’elle devint rédactrice en chef du journal à sa mort (30 octobre 1901).
Franz Mehring fut (...)
>> lire la suite de l'article
11 septembre 2006 par eric , jo
VORWÄRTS - En avant !
Organe de la social-démocratie allemande ( 1876 - 1933 )
Fondé à Leipzig en 1876, comme organe central du Parti Socialiste Ouvrier d’Allemagne, il paraissait trois fois par semaine sous la conduite de Wilhelm Liebknecht et de Wilhelm Hasenclever.
Le journal publie, du 3 janvier 1877 au 7 juillet 1878, une série d’articles de Friedrich Engels, qui seront rassemblés sous le titre d’Anti-Dühring. Mais suite aux lois anti-socialistes, le journal cesse de paraître le 26 octobre 1878.
Un an après l’abolition des lois anti-socialistes, le journal paraît de nouveau le (...)
>> lire la suite de l'article
11 septembre 2006 par jo
PANNEKOEK Anton, dit Horner ou Harper ( 1873 - 1960 )
Social -démocrate puis communiste de gauche germano-hollandais
Pannekoek étudie les mathématiques à l’université de Leyde, ce qui lui confère en 1902, le grade de docteur en astronomie. Il travaille à l’observatoire de Leyde jusqu’en 1906. Il part ensuite jusqu’en 1914 en Allemagne. En 1918, ses pairs le désignent pour le poste vacant de directeur de l’observatoire de Leyde. Mais, « comme si sa propagande dût être redoutable pour les étoiles », le ministère rejeta net cette proposition. Pannekoek reste donc dans l’enseignement où les nominations dépendaient des autorités municipales (...)
>> lire la suite de l'article
6 septembre 2006 par jo
RADEK Karl ( 1885 - 1939 )
Social-démocrate puis communiste russo-polonais
Né en Galicie polonaise. En mauvais termes avec Rosa Luxemburg, mais proche des bolcheviks. Il fut avec Pannekoek l’un des dirigeants du groupe radical de Brême.
C’est au titre de délégué du parti bolchevik qu’il intervint dans la création du KPD, obtenant l’unification entre les Spartakistes et ses amis de Brême réticents. Arrêté en février 1919, il passa onze mois dans la prison de Moabit, « salon politique » où il joua le double rôle de conseiller de la direction du KPD et de représentant officieux du (...)
>> lire la suite de l'article
31 août 2006 par jo
LIEBKNECHT Wilhelm ( 1826 - 1900 )
Social démocrate allemand, co-fondateur du SPD
Issu d’une vieille famille de notables et de savants. C’est en faisant ses études à Berlin qu’il eut la révélation du socialisme français ainsi que des écrits de Weitling, de Marx et d’Engels. Expulsé d’Autriche, il décida d’émigrer aux USA pour y fonder une communauté sur le modèle d’Etienne Cabet. En chemin, une rencontre fortuite changea le cours de son destin. Un professeur suisse lui proposa un poste à Zurich. Témoin de la guerre civile en Suisse, il se précipita à Paris à l’annonce de la Révolution de Février.
Après (...)
>> lire la suite de l'article
24 août 2006 par jo
ARBEITERPOLITIK - la Politique ouvrière
Hebdomadaire socialiste allemand ( 1916 - 1919 )
Organe légal du groupe social-démocrate de gauche de Brême.
>> lire la suite de l'article
23 août 2006 par jo
LEDEBOUR Georg ( 1850 - 1947 )
Social-démocrate allemand
Proche du « centre marxiste » avant guerre, il participe aux tentatives de rassemblement de la gauche, même s’il est souvent en désaccord avec Rosa Luxemburg, notamment sur la question nationale.
A la mort de Bebel, il doit s’incliner devant Scheidemann pour le poste de président du groupe parlementaire.
Hostile aux bolcheviks et aux spartakistes, il fit pourtant partie de la délégation allemande à la conférence socialiste contre la guerre de Zimmerwald.
Membre de l’USPD en 1917 et de son organisation (...)
>> lire la suite de l'article
23 août 2006 par jo
Spartakusbund
Ligue Spartacus - Fraction de gauche du SPD, puis de l’USPD ( 1914 - 1918 )
Face à l’écroulement du SPD et de la seconde Internationale, les révolutionnaires allemands les plus conséquents, surmontant leur désespoir (Luxemburg et Zetkin auraient même songé au suicide, d’autres ont des problèmes de santé), se réunirent dans l’appartement de Rosa après le vote des crédits de guerre. Ce soir du 4 août, elle était entourée par Mehring, Marchlewski, Ernst Meyer, Hermann et Käte Duncker et Wilhelm Pieck.
Fait important, Rosa et Jogiches (resté dans l’ombre) sont les seuls qui ont une authentique expérience (...)
>> lire la suite de l'article
23 août 2006 par jo
DIE INTERNATIONALE ( avril 1915 )
Revue révolutionnaire allemande
La lutte contre la première guerre mondiale est impulsée par une minorité de révolutionnaires : la Gauche de Brême, le groupe de Trotsky, de Martov, les Bolcheviks, quelques syndicalistes français, De Tribune, groupe hollandais autour de Gorter et Pannekoek, etc. Cette minorité, malgré des conditions éminemment défavorables, restera intransigeante sur le principe central de l’internationalisme.
En Allemagne, des tracts illégaux anti-guerre sont diffusés fin 1914. Le plus célèbre étant « L’ennemi principal se trouve (...)
>> lire la suite de l'article
7 juillet 2006 par eric , jo
EICHHORN Emil ( 1863 - 1925 )
Social-démocrate puis communiste allemand
Militant du SPD depuis 1881, il devient permanent en 1893. Journaliste à l’ Arbeiterzeitung de Dresde, puis rédacteur en chef de la Volksstimme de Mannheim. Député social-démocrate de 1902 à 1912, il est un des piliers de l’USPD en 1917. Il dirige d’août à novembre 1918 le bureau allemand de l’agence soviétique Rosta à Berlin. Le 9 novembre, il occupe la préfecture de police de Berlin.
Très populaire, sa révocation le 4 janvier 1919 est une véritable provocation. Le lendemain, 5 janvier, une manifestation monstre (...)
>> lire la suite de l'article
6 juin 2006 par jo
DIE NEUE ZEIT ou NZ (L’ère nouvelle)
Revue théorique du SPD
Après le vote des lois contre les socialistes (1878-1890), les dirigeants du SPD tentent de sauvegarder une partie de la presse. Une des solutions est de confier les activités d’édition à des particuliers, membres du parti. L’éditeur Wilhelm Dietz va ainsi publier à Stuttgart les oeuvres de Marx et d’Engels, mais aussi plusieurs revues dont Die Gleichheit et Neue Zeit .
Cette dernière voit le jour en janvier 1883. De 1884 à 1888, Kautsky dirige la revue depuis Londres en collaboration étroite avec Engels. (...)
>> lire la suite de l'article
6 juin 2006 par jo
ISD puis IKD - Internationale Sozialisten Deutschlands
Groupe révolutionnaire allemand ( 1915 - 1918 )
Il apparaît en septembre 1915, quand deux groupes importants, celui de Berlin regroupé autour de la revue Lichstrahlen (Rayons de lumière), et celui de Brême dont l’organe est l’Arbeiterpolitik (Politique ouvrière), décident de se séparer du SPD. C’est dans l’Arbeiterpolitik qu’apparaît pour la première fois un des mots d’ordre de la révolution allemande : “Heraus den Gewerkschaften !” (Sortez des syndicats). Moins nombreux, moins influents que la Ligue Spartacus, ils partagent leur (...)
>> lire la suite de l'article
10 janvier 2006 par jo
LUXEMBURG Rosa ( 1871 - 1919 )
Social-démocrate puis communiste allemande et polonaise
Une notice biographique est en cours d’élaboration. Cet article est inséré dès maintenant pour permettre le référencement croisé des autres notices biographiques déjà publiées.
L’édition en préparation de l’Introduction à l’économie politique contient une chronologie de la période 1857-1925 avec de nombreux éléments biographiques concernant Rosa Luxemburg.
Il est également possible de se référer à la bibliographie des Œuvres de Rosa Luxemburg en langue (...)
>> lire la suite de l'article
10 janvier 2006 par jo
NOSKE Gustav ( 1868 - 1946 )
Social-démocratie allemande
Ancien bûcheron, spécialiste des questions militaires au sein du groupe parlementaire SPD, il proclame au Reichstag que les socialistes ne sont pas des « vagabonds sans patrie ».
En novembre 1918, il est envoyé à Kiel pour contenir la révolte des marins. Il chevauche alors le mouvement et devient son bourreau : « dans le bureau d’Ebert, nous étions passablement énervés, car le temps pressait ... quelqu’un me dit : “Occupe-toi donc de l’affaire !” Vite décidé, je répliquai : “Si vous voulez ! Il (...)
>> lire la suite de l'article
10 janvier 2006 par jo
KAUTSKY Karl ( 1854 - 1938 )
Social-démocrate allemand
Ami et disciple d’Engels, aux côtés du patient bâtisseur Bebel, il est le savant qui poursuit l’oeuvre des fondateurs dans les colonnes du Sozialdemokrat (rédigé en Suisse et diffusé clandestinement pendant les lois d’exception antisocialistes) comme de la revue théorique Die Neue Zeit, référence internationale de la social-démocratie. Ses adversaires le surnomment le “pape du marxisme”. Il joue un rôle déterminant en tant que théoricien, non seulement du SPD, mais également de l’ Internationale.
Né à (...)
>> lire la suite de l'article
10 janvier 2006 par jo
JOGICHES Leo, dit Tyszka ( 1867 - 1919 )
Social-démocrate polonais
Un des principaux dirigeants du Parti social-démocrate de Pologne et de Lituanie (SDKPiL), compagnon de Rosa Luxemburg pendant 15 ans. Arrêté pour la première fois en 1888. Il joue un rôle important pendant la révolution de 1905 en Pologne. Il y est condamné à six ans de travaux forcés mais il s’évade et regagne l’Allemagne.
Rompu au travail clandestin, prudent et efficace, il est à lui seul presque (vu le nombre de militants incarcérés ou au front à partir de 1915) toute l’organisation qui publie pendant la (...)
>> lire la suite de l'article
10 janvier 2006 par jo
EBERT Friedrich ( 1871 - 1925 )
Social-démocrate allemand
Élu à la présidence du SPD à la mort de Bebel en 1913. Il se fait le champion des méthodes modernes d’organisation, introduit le téléphone, les steno-dactylos, multiplie les circulaires et les fichiers. Schorske dira de lui : « Incolore, froid, déterminé, industrieux et intensément pratique, Ebert avait toutes les qualités qui allaient faire de lui, mutatis mutandis, le Staline de la social-démocratie ». Guère plus élogieux, le comte Kessler le dépeint ainsi : « Ebert, avec sa barbe et ses moustaches noires, son (...)
>> lire la suite de l'article
27 décembre 2005 par jo
BERNSTEIN Eduard ( 1850 - 1932 )
Social-démocrate allemand
Proche collaborateur d’Engels jusqu’à la mort de ce dernier en 1895 : « Et puis le 4° volume (...) Je ne puis entreprendre à nouveau, pour ma part, de le débrouiller (...) Ma vue s’altèrerait complètement avant d’arriver à mi-chemin (...) Il m’a semblé qu’il serait utile de rompre un ou deux hommes intelligents de la jeune génération à déchiffrer l’écriture de Mohr . J’ai songé à Kautsky et Bernstein... » (lettre d’Engels à Laura Lafargue, 17/12/1894).
Constatant que le capitalisme se porte bien et que la condition (...)
>> lire la suite de l'article
21 décembre 2005 par jo
BEBEL August ( 1840 - 1913 )
Social-démocrate allemand
Un des principaux fondateurs et dirigeants de la Social-démocratie allemande et de la 2° Internationale. Député en 1871, il lance le mot d’ordre de « Guerre aux palais » quand les troupes de Bismark aident les soldats de Thiers à écraser la Commune. Auteur de La Femme et le socialisme.
Fin 1905, il fuit cependant la discussion sur les leçons de la grève de masse en Russie, préférant bomber le torse et séduire la salle : « Je n’ai jamais entendu un débat où l’on ait autant parlé de sang et de révolution. En entendant (...)
>> lire la suite de l'article