Accueil
Dernière mise à jour :
mardi 6 juin 2017
   
Auteurs ABENSOUR Miguel ADLER Georg ALBA Victor ANDRIEU Jules APPEL Jan BAROT Emmanuel BATAILLE Georges BAUER Otto BEBEL August BENBOW William BERNSTEIN Eduard BIBBI Bruno / BIANCO BIHR Alain BIPR (collectif) BORDIGA Amadeo BOUKHARINE Nicolas BOURDET Yvon BOURRINET Philippe BRECHT Bertolt BRENDEL Cajo BRETON André BROUTIN Yvonne BUICK Adam CAMUS Albert CCI (collectif) CHIRIK Marc Cours historique DARMANGEAT Christophe DARWIN Charles DEBRY Jean-Luc DÉHAN Philippe DÉJACQUE Joseph DICKMANN Julius DOMMANGET, Maurice École de Francfort EISNER Kurt ENGELS Friedrich FEIXA Thomas FREILIGRATH Ferdinand GARNIER Jean-Pierre GLAT (collectif) GRAMSCI Antonio GRANDJONC Jacques GTM (collectif) GUILLAMON Augustin HAASE Hugo HAASIS Hellmut HEERBRANT Henri / HILDEN HEINRICH Michael HELPHAND Alexandre / PARVUS HEMPEL Pierre HENNAUT Adhémar HIGONNET René HIRSCH Helmut HOBSBAWM Eric HUDIS Peter ISTRATI Panaït JANOVER Louis JANOVER Monique JAURÈS Jean JOUHAUX Léon KARS Gustave KAUTSKY Karl KORSCH Karl LAFARGUE Paul LANDAUER Gustav LASCHITZA Annelies LAURAT Lucien LÉNINE LERMONTOV Michel LEVI Paul LIEBKNECHT Karl LUXEMBURG Rosa LÖWY Michael MALAQUAIS Jean MALATESTA Errico MANALE Margaret MANDEL Ernest MARCHLEWSKI Julian MARTOV Julius MARX Karl MATTICK Paul McINNES Neil MEHRING Franz MESNIL Jacques MEYER Ernst MEYER Henry MIASNIKOV Gavril MITCHELL MORROW Felix MOSS Sam MÜHSAM Erich O’CASEY Sean OLIVIER Michel OSSINSKI Nicolas OUSTALET Joël Ouvriérisme PANNEKOEK Anton PASCAL Pierre PELOSSE Valentin PÉRET Benjamin PERRONE Ottorino / VERCESI PIECK Wilhelm PLEKHANOV Georges POSPELOV Pavel PROUVOST Léon QUENEAU Raymond RABINOWITCH Alexander RADEK Karl RIAZANOV David ROLAND-HOLST Henriette ROSMER Alfred RUBEL Maximilien SAINT JEAN Anne SCHEIDEMANN Philipp SCHMIDT Véra SEDOVA Natalia SERGE Victor SHRIVER George SIMON Henri SMIRNOV Vladimir SOEP Abraham SOREL Georges SOUVARINE Boris SPARTAKUS GRUPPE SVERDLOV Iakov SÜDEKUM Albert TESTART Alain TROELSTRA Pieter Jelles TROTSKI Léon VERDARO Virgilio / MAMMONE VOLINE WAGNER Helmut WALLACE Alfred WEIL Simone WOLFSTEIN Rose ZEITLIN Irving ZETKIN Clara
Thema Allemagne 1953 Alliances impérialistes Amériques Anarchisme Anthropologie Antifascisme Autonomie Brest-Litovsk 1918 Capital financier Capitalisme d’État Catastrophes Chartisme Cinéma Colonialisme Commune de Paris Commune primitive Communisation Condition ouvrière Conscience de classe Conseillisme Conseils ouvriers Constitution du marxisme Construction de l’organisation Contre-révolution Crise du capitalisme Crise écologique Critique de l’économie Critique de la technologie Critique de la valeur Démocratie Deuxième Internationale Dictature du prolétariat Documents contemporains Edition et diffusion Enseignement et éducation Épistémologie Espagne 1931-1936 Espagne 1936-1937 Ethique du prolétariat Fascisme Féminisme Féodalisme Front unique Fronts Populaires Gauche communiste d’Allemagne Gauche communiste d’Australie Gauche communiste d’Italie Gauche communiste de Belgique Gauche communiste de Bulgarie Gauche communiste de France Gauche communiste de Hollande Gauche communiste de Russie Gauche Communiste du Mexique Grève de masse Guerre civile Guerres mondiales Histoire de l’art Histoire de la pensée économique Histoire des sciences Histoire du capitalisme Histoire du communisme Historiographie générale Historiographie sociale Idéologie Impérialisme Individu et classe Internationalisme Irlande Italie années 70 La question du logement La question nationale La question sociale Le Capital de Marx Les intellectuels et le socialisme Ligue Spartacus Littérature et révolution Luttes de classes Mai 68 Maoïsme Matérialisme Militarisme N. E. P. Nationalisme arabe Nazisme Opposition Internationale Organisation de la bourgeoisie P. C. F. Palestine Panslavisme Parti et classe Période de transition Philosophie Politique économique Pologne Populisme et terrorisme Préhistoire Premier Mai Première Internationale (AIT) Procès de Moscou Productivité Psychanalyse Réformisme Regroupement des révolutionnaires Religion et Socialisme Repression et Prison République de Weimar Républiques des conseils Révolte des Ciompi Révolution allemande 1918-1923 Révolution française 1789-1799 Révolution hongroise 1919-1920 Révolution russe 1905 Révolution russe 1917-1921 Revolutions de 1848 Rôle de l’État Russie tsariste Second Empire Shoah Social-démocratie allemande Social-démocratie autrichienne Social-démocratie bulgare Social-démocratie polonaise Social-démocratie russe Socialisme américain Socialisme anglais Socialisme belge Socialisme français Solidarité militante Solidarité ouvrière Spéculation Stalinisme Surréalisme Syndicalisme révolutionnaire Syndicats Théâtre Théorie critique Théorie des crises Théorie révolutionnaire Troisième Internationale Troisième République Trotskisme Utopie Vidéos
Objets associés au mot-clé :
LUXEMBURG Rosa
Articles associés
15 mars 2015 par eric
OCRL4 - Les bêtes féroces que l’Europe capitaliste avait lâchées...
Rosa LUXEMBURG - Brochure de Junius / Édition en ligne
Rosa LUXEMBURG, La brochure de Junius, la guerre et l’Internationale ( 1907 - 1916 )
Œuvres complètes, tome IV - Édition en ligne
Extrait du chapitre VIII de la Brochure de Junius, p. 193 - 195
L’actuelle guerre mondiale est un tournant dans le parcours de l’impérialisme. Pour la première fois, les bêtes féroces que l’Europe capitaliste avait lâchées sur tous les autres continents ont fait irruption d’un seul bond en plein milieu de l’Europe. Un cri d’effroi parcourut le monde lorsque la Belgique, ce (...)
>> lire la suite de l'article
20. November 2014 von eric
OCRL4 - Erklärung
LIEBKNECHT Karl - MEHRING Franz - LUXEMBURG Rosa - ZETKIN CLara / Édition en ligne
Rosa LUXEMBURG, La brochure de Junius, la guerre et l’Internationale ( 1907 - 1916 )
Œuvres complètes, tome IV - Édition en ligne
Une traduction intégrale de cette déclaration est donnée en note I p. 21 de l’édition 2014.
An die Redaktionen schwedischer, italienischer und schweizerischer Parteizeitungen gerichtete Erklärung Karl Liebknechts, Franz Mehrings, Rosa Luxemburgs und Clara Zetkins vom 10. September 1914 gegen die Haltung Südekums und Fischers
Erklärung
Die Genossen Dr. Südekum und Richard Fischer haben in (...)
>> lire la suite de l'article
25 mars 2014 par eric
LUXEMBURG Rosa (1912) : Im Asyl
Artikel, « Die Gleichheit », 22. Jg. 1912, Nr. 8
Unsere Reichshauptstadt ist in ihrer Feiertagsstimmung grausam gestört worden. Gerade hatten fromme Gemüter das schöne alte Lied angestimmt : O du fröhliche, o du selige, gnadenbringende Weihnachtszeit ! als sich die Nachricht verbreitete, daß im städtischen Asyl für Obdachlose eine Massenvergiftung vorgekommen war. Alte und Junge fielen ihr zum Opfer : Handlungsgehilfe Joseph Geihe, 21 Jahre alt, Arbeiter Karl Melchior, 47 Jahre alt, Lucian Szczyptierowski, 65 Jahre alt — jeden Tag kamen neue Listen der (...)
>> lire la suite de l'article
20. April 2013 von eric
SPARTAKUS 00 : Der Inhalt der « Politische Briefe » und « Spartakus Briefe »
Artikel und Autoren / Dezember 1914 - Oktober 1918
Source :
Spartakusbriefe, Herausgegeben vom Institut für Marxismus-Leninismus beim Zentralkomitee der Sozialistischen Einheitspartei Deutschlands, Berlin, Dietz Verlag, 1958; Vorwort von Dr. Helmut Kolbe; Vorwort zum ersten Band der Spartakusbriefe (Berlin, 1926) von Ernst Mayer; Mit einer Beilage: Faksimiledruck des Spartakusbriefes Nr. 12 vom Oktober 1918.
POLITISCHE BRIEFE
Nr. 1 vom Dezember 1914
Zur Kriegssitzung des Reichstags (Karl Liebknecht)
Nr. 2 vom Dezember 1914 (...)
>> lire la suite de l'article
14 février 2012 par eric
LUXEMBURG Rosa (1898) : À quoi sert la politique coloniale ?
Chronique de la « Sächsische Arbeiter-Zeitung », 11 décembre 1898
Les rapports annuels des consulats allemands et autres pour l’Asie et l’Amérique centrale montrent que la part de l’Allemagne dans le commerce vers ces deux parties du monde a augmenté de façon surprenante ces dernières années. Ainsi, le consul allemand de Vladivostok (Port russe sur l’Océan pacifique) indique par exemple qu’alors, qu’il y a quelques années encore, l’on ne rencontrait aucun bâtiment allemand dans ces eaux, on a vu en 1897 sur 244 navires marchands ayant accosté dans ce port, 84 bâtiments (...)
>> lire la suite de l'article
2 September 2011 by eric
HUDIS Peter (ed) : The Letters of Rosa Luxemburg
Edited by Georg Adler, Peter Hudis and Annelies Laschitza - Date : 2010
Translated by George Shriver
London & New York, Verso, 2010
Smolny Note :
This Companion Book is truly a great achievement as well as an enthusiastically starting point for the major project of the Collected Works of Rosa Luxemburg in English language. According to Peter Hudis’ precise and motivated overview given in the preface, we may be arguably confident that this project is on the right track. Annelies Laschitza’s introduction gives an exhaustive view of the fascinating road to gather (...)
Read the whole article
13 juin 2011 par eric
LUXEMBURG Rosa (1908) : Tolstoï, comme penseur social
Article paru dans la « Leipziger Volkszeitung » n° 209, du 9 Septembre 1908
Depuis toujours, le romancier le plus génial du temps présent a aussi été un infatigable artiste et un infatigable penseur social. Les questions fondamentales de l’existence humaine, les relations entre les hommes, les rapports sociaux ont depuis toujours profondément préoccupé la sensibilité la plus intime de Tolstoï, et l’ensemble de sa longue vie et de son œuvre a été en même temps une inlassable réflexion sur « la vérité » dans l’existence humaine. Ordinairement, on prête également la même quête infatigable de la vérité à (...)
>> lire la suite de l'article
20 février 2011 par collectif
LUXEMBURG Rosa : Introduction à l’économie politique
Présentation de l’éditeur - Table des matières - Parution : Novembre 2009
Œuvres Complètes de Rosa Luxemburg, tome I
Traduction de Jacqueline Bois
Préface de Louis Janover
Quatrième de couverture :
De 1907 à 1913, Rosa Luxemburg, militante et théoricienne de la gauche révolutionnaire, donne des cours d’économie politique à l’école du parti social-démocrate allemand. Alors que ce dernier se montre de plus en plus complaisant à l’égard d’un système qui conduit tout droit à la Première Guerre mondiale, Rosa Luxemburg fait ressortir les contradictions insurmontables du capitalisme, son inhumanité (...)
>> lire la suite de l'article
5. Januar 2011 von eric
Rosa Luxemburg : Ausgewählte Reden und Schriften
Fiche bibliographique n°23 : sommaire détaillé de l’édition Dietz Verlag, Berlin, 1951
Zeitungen
CS : Czerwony Sztandar (Zürich)
LV : Leipziger Volkszeitung
NZ : Die Neue Zeit (Stuttgart)
PSD : Przeglad Socjaldemokratyczny
SAZ : Sächsische Arbeiter-Zeitung (Dresden)
SDK : Sozialdemokratische Korrespondenz
SM : Sozialistische Monatshefte
SR : Sprawa Robotnicza, Organ der Sozialdemokraten des Königreichs Polen.
Erster Band - Broschüren und Bücher
« Massenstreik. Partei und Gewerkschaften », Hamburg, 1906.
« Die Krise der Sozialdemokratie (Junius-Broschüre). Anhang: Leitsätze über die Aufgaben der (...)
>> lire la suite de l'article
17 décembre 2010 par eric
LUXEMBURG Rosa & JAURÈS Jean : Églises et Socialisme
Présentation de l’éditeur - Table des matières - Parution : Juillet 2006
Présentation de l’éditeur :
Si les courants socialistes issus du mouvement ouvrier n’ont pas tous attaqué avec la même véhémence la religion - obscurcissement de la conscience et instrument de soumission - ils ont en revanche tous dénoncé les castes de prêtres comme parasitaires, alliées indéfectibles des classes dominantes et réactionnaires de premier ordre.
Pourtant, au début du XIXe siècle, l’auteur du Manifeste des Egaux pensait pouvoir leur déclarer ceci :
« Ministres de tous les cultes ! la gloire elle-même ne nous (...)
>> lire la suite de l'article
14 December 2010 by eric
Witnesses to Permanent Revolution: The Documentary Record
Edited and translated by Richard B. Day and Daniel Gaido
Note Smolny :
Ce volume s’inscrit dans la série des Historical Materialism Book. Il se caractérise par la richesse du fonds documentaire réuni. Si la présentation de l’éditeur, traduite ci-dessous, indique que la plupart des textes sont présentées ici en anglais pour la première fois, il faut signaler que la plupart sont également inédits en français. De sorte que ce volume, au-delà de la volonté affichée de ses coordinateurs de donner une cohérence d’ensemble à la théorie de la révolution permanente - tâche dont ils (...)
Read the whole article
12 octobre 2009 par eric
Rosa Luxemburg : Gesammelte Werke ( 1893 - 1919 )
Fiche bibliographique n°20 : sommaire détaillé de l’édition Dietz Verlag
Présentation :
La présente bibliographie se compose des œuvres de Rosa Luxemburg répertoriées dans les Gesammelte Werke publiées en 6 volumes chez Dietz Verlag, sur la base des éditions suivantes :
vol. 1-1 : 5ème édition, 1982 ;
vol. 1-2. : 6ème édition, 1988 ;
vol. 2 : 3ème édition, 1981 ;
vols. 3 et 4, 5ème édition, 1990 ;
vol. 5 : 4ème édition, 1990.
Il s’agit ici d’un document de travail, destiné à être croisé avec les bibliographies de Badia et Nettl, ainsi qu’avec les sources plus récentes, afin d’établir une (...)
>> lire la suite de l'article
24 mars 2009 par eric
LUXEMBURG Rosa (1893) : L’année 1793 !
Article paru dans « Sprawa Robotnicza », juillet 1893
Extrait d’un article paru en juillet 1893 dans la revue polonaise Sprawa Robotnicza (la Cause ouvrière), éditée à Paris et diffusée clandestinement en Pologne. Rosa Luxemburg en était la principale animatrice. Ce texte, rédigé « à l’occasion du centième anniversaire de 1793 », est inédit depuis lors. Paru, grâce à l’historien polonais Feliks Tych (Varsovie) qui a permis d’authentifier ce document rédigé par Rosa Luxemburg, dans le journal L’Humanité, en date du 15 janvier 2009.
Traduction et notes de Fabien Perrier, (...)
>> lire la suite de l'article
2. Februar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa (1919) : Der erste Parteitag
Artikel, « Die Rote Fahne » vom 3. Januar 1919
Der revolutionäre Vortrupp des deutschen Proletariats hat sich zu einer selbständigen politischen Partei zusammengeschlossen. Die Gründung der Kommunistischen Partei Deutschlands ist erfolgt, wie die Spartakusgruppe es im Rahmen ihrer allgemeinen Auffassung von Anfang an zielbewußt anstrebte und voraussah, nicht als Konventikelangelegenheit, nicht als eine von einer Handvoll radikaler Führer aus freien Stücken und unter Ausschluß der Öffentlichkeit „gemachte“ Spaltung. Sie hat sich als natürliches Produkt der (...)
>> lire la suite de l'article
25. Januar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : Eine Ehrenpflicht
Artikel, « Die Rote Fahne » vom 18. November 1918
Für die politischen Opfer der alten Reaktionsherrschaft wollten wir keine „Amnestie“, keine Gnade. Unser Recht auf Freiheit, Kampf und Revolution forderten wir für jene Hunderte Treuer und Braver, die in Zuchthäusern und Gefängnissen schmachteten, weil sie unter der Säbeldiktatur der imperialistischen Verbrecherbande um Volksfreiheit, Frieden, Sozialismus kämpften. Sie sind nun alle frei. Wir stehen wieder in Reih und Glied, zum Kampf bereit. Nicht die Scheidemänner mit ihren bürgerlichen Kumpanen und dem (...)
>> lire la suite de l'article
22. Januar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : Das alte Spiel
Artikel, « Die Rote Fahne » vom 18. November 1918
Liebknecht hat in Spandau 200 Offiziere ermordet.
Liebknecht ist in Spandau ermordet worden.
Die Spartakusleute haben den Marstall gestürmt.
Die Spartakusleute haben in das „Berliner Tageblatt“ mit Maschinengewehren eindringen wollen.
Liebknecht plündert die Läden.
Liebknecht verteilt Geld unter die Soldaten, um sie zur Gegenrevolution aufzustacheln.
Die Spartakusse rückten gegen das Abgeordnetenhaus vor. In der darin tagenden Fraktionssitzung der Fortschrittlichen Volkspartei ist auf diese Kunde (...)
>> lire la suite de l'article
16. Januar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : Der Anfang
Artikel, « Die Rote Fahne » vom 18. November 1918
Die Revolution hat begonnen. Nicht Jubel über das Vollbrachte, nicht Triumph über den niedergeworfenen Feind ist am Platze, sondern strengste Selbstkritik und eiserne Zusammenhaltung der Energie, um das begonnene Werk weiterzuführen. Denn das Vollbrachte ist gering, und der Feind ist nicht niedergeworfen.
Was ist erreicht ? Die Monarchie ist hinweggefegt, die oberste Regierungsgewalt ist in die Hände von Arbeiter- und Soldatenvertretern übergegangen. Aber die Monarchie war nie der eigentliche Feind, sie war nur (...)
>> lire la suite de l'article
14 janvier 2009 par eric
LUXEMBURG Rosa (1919) : L’ordre règne à Berlin
Article paru dans « Die Rote Fahne », 14 janvier 1919
« L’ordre règne à Varsovie ! », déclara le ministre Sébastiani, en 1831, à la Chambre française, lorsque, après avoir lancé son terrible assaut sur le faubourg de Praga, la soldatesque de Souvorov, eut pénétré dans la capitale polonaise et qu’elle eut commencé son office de bourreau.
« L’ordre règne à Berlin ! », proclame avec des cris de triomphe la presse bourgeoise, tout comme les Ebert et les Noske, tout comme les officiers des « troupes victorieuses » que la racaille petite-bourgeoise accueille dans les rues de (...)
>> lire la suite de l'article
14. Januar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa (1919) : Die Ordnung herrscht in Berlin
Artikel, « Die Rote Fahne » vom 14. Januar 1919
«Ordnung herrscht in Warschau !», teilte der Minister Sebastiani im Jahre 1831 in der Pariser Kammer mit, als Paskiewitschs Soldateska nach dem furchtbaren Sturm auf die Vorstadt Praga in der polnischen Hauptstadt eingerückt war und ihre Henkerarbeit an den Aufständischen begonnen hatte.
«Ordnung herrscht in Berlin !» verkündet triumphierend die bürgerliche Presse, verkünden Ebert und Noske, verkünden die Offiziere der «siegreichen Truppen», denen der Berliner kleinbürgerliche Mob in den Straßen mit Tüchern winkt, mit Hurra (...)
>> lire la suite de l'article
13. Januar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa (1919) : Kartenhäuser
Artikel, « Die Rote Fahne » vom 13. Januar 1919
Auf rauchenden Trümmern, zwischen Blutlachen und Leichen hingemordeter «Spartakisten» beeilen sich die Helden der «Ordnung», ihre Herrschaft neu zu befestigen. Die Ebert-Regierung rafft sich krampfhaft zu einer Konsolidierung ihrer Macht auf : auf Bajonetten will sie nunmehr sitzen. Ebert hält ganz nach Cäsarenmuster eine Revue der Gardetruppen ab und hält eine Ansprache an sie, stattet im Angesicht der Toten und Verwundeten auf dem Pflaster Berlins «den tapferen Truppen den Dank der Regierung» ab, (...)
>> lire la suite de l'article
11 janvier 2009 par eric
1919-01-11 : Rosa Luxemburg à Clara Zetkin
La dernière lettre de RL - Les divergences au congrès du KPD - Premières arrestations
Très chère Clara,
J’ai reçu aujourd’hui ta longue lettre, j’ai pu la lire enfin à loisir et, ce qui est encore plus incroyable, je peux y répondre. C’est qu’on ne saurait décrire la vie que je - que nous menons ici depuis des semaines, le tourbillon, le changement perpétuel de domicile, les nouvelles alarmantes continuelles, et, au milieu de tout ça, un travail épuisant, des réunions... À la lettre, je n’ai pas eu le temps de t’écrire ! Je ne vois mon appartement que de temps à autre pour deux ou trois heures, la (...)
>> lire la suite de l'article
11. Januar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa (1919) : Das Versagen der Führer
Artikel, « Die Rote Fahne » vom 11. Januar 1919
Die Dinge in Berlin haben eine Wendung genommen, die die schärfste Kritik und die ernsteste Überlegung der Arbeitermassen herausfordern.
Wir haben im Laufe der letzten Tage mehrmals offen und deutlich ausgesprochen, daß die Führung der Berliner Massenbewegung sehr viel an Entschlossenheit, Tatkraft und revolutionärem Elan vermissen ließ. Wir haben klar herausgesagt, daß die Führung hinter der Reife und der Kampfbereitschaft der Massen weit zurücksteht. Wir haben sowohl innerhalb dieser führenden Körperschaften durch (...)
>> lire la suite de l'article
8. Januar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa (1919) : Versäumte Pflichten
Artikel, « Die Rote Fahne » vom 8. Januar 1919
Seit dem 9. November prallt die revolutionäre Welle periodisch gegen dieselbe Mauer : die Regierung Ebert-Scheidemann. Der Anlass, die Form, die Tragkraft des Zusammenstoßes sind in jeder der revolutionären Krisen, die wir seit acht Wochen erlebt haben, verschieden. Aber der Ruf : Nieder mit Ebert-Scheidemann ! ist das Leitmotiv aller bisherigen Krisen und die Losung, in die sie alle ausklingen, die Losung, die immer lauter, einmütiger, eindringlicher aus den Massen ertönt.
Das ist auch ganz natürlich. Die (...)
>> lire la suite de l'article
7. Januar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa (1919) : Was machen die Führer ?
Artikel, « Die Rote Fahne » vom 7. Januar 1919
In der Glutatmosphäre der Revolution reifen Menschen und Dinge mit unheimlicher Schnelligkeit. Erst vor kurzen 3 Wochen, als die Reichskonferenz der A.- u. S.-Räte geschlossen wurde, schienen Ebert-Scheidemann im Zenit ihrer Macht zu stehen. Die Vertretung der revolutionären Arbeiter- und Soldatenmasse ganz Deutschlands hatte sich ihrer Führung blindlings ergeben. Die Einberufung der Nationalversammlung, die Aussperrung der «Straße», die Degradierung des Vollzugsrats und mit ihm der A.- u. S.-Räte zu (...)
>> lire la suite de l'article
6. Januar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : Die kleinen Lafayette
« Spartacusbriefe » Nr.12 vom Oktober 1918
Das alte bekannte Spiel der Geschichte wiederholt sich regelrecht in Deutschland. Wenn der Boden der alten Klassenherrschaft zu wanken und zu beben beginnt, dann erscheint in zwölfter Stunde ein „Reformministerium“ auf der Bildfläche. Im Jahre 1789, als der Donner der großen Revolution in Frankreich schon vernehmlich zu grollen begann, entschloß sich Ludwig XVI. schweren Herzens zu dem Ministerium Necker. Am Vorabend der Julirevolution im Jahre 1830 versuchte es die bourbonische Restauration (...)
>> lire la suite de l'article
5 janvier 2009 par eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : Les petits Lafayette
« Spartacusbriefe » n°12, Octobre 1918
Le vieux jeu bien connu de l’histoire se répète régulièrement en Allemagne. Chaque fois que les fondements de la vieille domination de classe commencent à trembler et à vaciller apparaît à l’horizon un « ministère réformiste » de la douzième heure. En 1789, lorsque le tonnerre de la grande révolution se mit à gronder distinctement en France, Louis XVI, le cœur lourd, se résolut au ministère Necker.
À la veille de la révolution de juillet 1830 la Restauration des Bourbons confia un moment son sort au ministère Martignac (...)
>> lire la suite de l'article
4 janvier 2009 par eric
1919-01-04 : Rosa Luxemburg à Marta Rosenbaum
Entre amitié et divergences avec l’USPD
Berlin, 4 janvier 1919.
Ma chère, chère petite Marta, je vous envoie avec mille souvenirs enfin le premier numéro de la Rote Fahne pour laquelle la lutte m’a tenue en haleine, tous ces derniers jours, du matin au soir. J’éprouve le besoin urgent de vous voir, de vous embrasser, de vous parler. Kurt me dit que vous vous êtes sentie blessée par moi. J’ai eu l’impression que le toit me tombait sur la tête.
Pendant tout le temps de notre amitié, n’ai-je pas assez mérité de confiance pour que les malentendus (...)
>> lire la suite de l'article
4. Januar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : Protestresolution gegen das Vorgehen der deutschen Regierung im Osten
Protokoll des Gründungsparteitages der Kommunistischen Partei Deutschlands, 30. Dezember 1918 - 1. Januar 1919
Die Reichskonferenz nimmt mit Entrüstung Kenntis von dem Vorgehen der deutschen Regierung im Osten. Das Zusammengehen deutscher Truppen mit denen baltischer Barone und englischer Imperialisten bedeutet nicht nur einen niederträchtigen Verrat an den russischen Proletariern und an der russischen Revolution, es bedeutet auch die Besiegelung des Weltbundes der Kapitalisten aller Länder gegen das kämpfende Proletariat der ganzen Welt. Der Parteitag erklärt angesichts dieser Ungeheuerlichkeiten aufs neue : (...)
>> lire la suite de l'article
4. Januar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : Unser Programm und die politische Situation
Protokoll des Gründungsparteitages der Kommunistischen Partei Deutschlands, 30. Dezember 1918 - 1. Januar 1919
Wenn wir heute an die Aufgabe herantreten, unser Programm zu besprechen und es anzunehmen, so liegt dem mehr als der formale Umstand zugrunde, daß wir uns gestern als eine selbständige neue Partei konstituiert haben und daß eine neue Partei offiziell ein Programm annehmen müsse; der heutigen Besprechung des Programms liegen große historische Vorgänge zugrunde, nämlich die Tatsache, daß wir vor einem Moment stehen, wo das sozialdemokratische, sozialistische Programm des Proletariats überhaupt auf eine neue (...)
>> lire la suite de l'article
3. Januar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : Nationalversammlung oder Räteregierung ?
Artikel, « Die Rote Fahne » vom 17. Dezember 1918
So lautet der zweite Punkt der Tagesordnung der Reichsversammlung der A.- u. S.-Räte, und so ist in Wirklichkeit die Kardinalfrage der Revolution in diesem Augenblick gestellt. Entweder Nationalversammlung oder die ganze Macht den A.- u. S.-Räten, entweder Verzicht auf den Sozialismus oder schärfster Klassenkampf im vollen Rüstzeug des Proletariats gegen die Bourgeoisie : Das ist das Dilemma.
Ein idyllischer Plan dies : auf parlamentarischem Wege, durch einfachen Mehrheitsbeschluss den Sozialismus zu (...)
>> lire la suite de l'article
3. Januar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : Schlussrede
Rede nach einem Zeitungsbericht, « Die Freiheit » vom 17. Dezember 1918
Außerordentliche Verbandsgeneralversammlung der USPD von Groß-Berlin am 15. Dezember 1918.
Unsere erste Pflicht ist es, jede Brücke zu der gegenwärtigen Regierung abzubrechen. Das ist unsere Forderung, und damit sind wir im Recht. Da hat sich nun vorhin der Genosse Barth hingestellt und seine revolutionären Heldentaten aufgezählt. Wenn der Genosse Barth wirklich ein so großer Revolutionär ist, dann hat er sich in den letzten fünf Wochen sehr schnell abgewirtschaftet. Jetzt nimmt der Genosse Barth an allen (...)
>> lire la suite de l'article
3. Januar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : Korreferat zur Politik der USPD
Rede nach einem Zeitungsbericht, « Die Freiheit » vom 16. Dezember 1918
Außerordentliche Verbandsgeneralversammlung der USPD von Groß-Berlin am 15. Dezember 1918.
Genosse Haase hat soeben eine Anklagerede gegen die Politik gehalten, die er selbst gemacht hat, und eine Verteidigungsrede für die Politik der Ebert-Scheidemann. Er hat gesagt, dass Liebknecht bereit gewesen sei, in die Regierung einzutreten, aber er hat vergessen, die Bedingung zu nennen, die Liebknecht aufgestellt hatte. Diese Bedingung war, dass die neue Regierung prinzipielle sozialistische Politik (...)
>> lire la suite de l'article
2. Januar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa & SPARTAKUSBUND (1918) : Was will der Spartakusbund ?
Artikel, « Die Rote Fahne », Nr.29 vom 14. Dezember 1918
Dieses von Rosa Luxemburg verfaßte Programm des Spartakusbundes wurde mit unwesentlichen Änderungen vom Gründungsparteitag der Kommunistischen Partei Deutschlands als Parteiprogramm beschlossen.
I
Am 9. November haben Arbeiter und Soldaten das alte Regime in Deutschland zertrümmert. Auf den Schlachtfeldem Frankreichs war der blutige Wahn von der Weltherrschaft des preußischen Säbels zerronnen. Die Verbrecherbande, die den Weltbrand entzündet und Deutschland in das Blutmeer hineingetrieben hat, war am Ende (...)
>> lire la suite de l'article
2. Januar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : Parteitag der Unabhängigen SP
Artikel, « Die Rote Fahne », N°14 vom 29. November 1918.
Der Strom der revolutionären Periode zieht Menschen, Dinge und Verhältnisse in seinen kritischen Strudel, sichtet sie, prägt sie um und zwingt sie zur Entscheidung. Namen, Programme, Parteiungen müssen sich am Prüfstein der Taten erweisen. Nichts Halbes und Zweideutiges hat Bestand. Wer nicht mit mir ist, ist wider mich, das ist der Grundsatz der Revolution.
Die Unabhängige Sozialdemokratie ist von Hause aus ein Kind der Schwäche, und Kompromiss ist ihres Daseins Wesen. Ihr Lebensfaden begann mit dem (...)
>> lire la suite de l'article
28 décembre 2008 par eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : Les masses « immatures »
Article paru dans « Die Rote Fahne », 3 décembre 1918
Jeudi dernier s’est tenu à Berlin, dans l’immeuble du Reichstag, une session du Conseil des Soldats. Cette session a connu un déroulement tempétueux : une clique contre-révolutionnaire, qui s’était constituée le jour précédent autour du sous-lieutenant Walz - M. le sous-lieutenant Walz a reconnu lui-même qu’il avait participé aux préparatifs de la révolution pour pouvoir transmettre des informations au quartier général - est intervenue en bon ordre, avec l’intention de porter un coup mortel à la révolution, à grand (...)
>> lire la suite de l'article
28 décembre 2008 par eric
1918-12-25 : Rosa Luxemburg à Clara Zetkin
Situation bouillonnante à Berlin et au journal - Relations avec l’USPD
Très chère Clara,
C’est aujourd’hui, depuis Breslau, la première fois que je suis assise à mon bureau pour t’adresser mes vœux de bon Noël. Comme j’aurais préféré venir te voir ! Mais il ne saurait en être question car je suis enchaînée à la rédaction ; chaque jour, je suis à l’imprimerie jusqu’à minuit pour surveiller également la mise en page ; en plus, par ces temps troublés, c’est seulement à dix ou onze heures du soir que nous recevons les informations et les indications les plus urgentes, qui exigent qu’on réagisse (...)
>> lire la suite de l'article
24 décembre 2008 par eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : L’Achéron s’est mis en mouvement
Article paru dans « Die Rote Fahne », 27 novembre 1918
Le joli petit plan pour une révolution allemande bien gentille, « conforme à la Constitution », qui conserve « ordre et tranquillité », et qui considère comme sa tâche première et urgente la protection de la propriété privée capitaliste, ce petit plan s’en va au diable : l’Achéron s’est mis en mouvement ! Tandis qu’en haut, dans les cercles gouvernementaux, une entente à l’amiable avec la bourgeoisie est maintenue par tous les moyens, en bas, la masse du prolétariat se soulève et brandit son poing menaçant : les (...)
>> lire la suite de l'article
22 décembre 2008 par eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : L’Assemblée nationale
Article paru dans « Die Rote Fahne », 20 novembre 1918
De la « Deutsche Tageszeitung », du « Vossische » et du « Vorwärts » jusqu’à l’indépendante « Freiheit », de Reventlow, Erzberger, Scheidemann jusqu’à Haase et Kautsky, un appel unanime se fait entendre pour réclamer l’Assemblée Nationale, et un cri d’angoisse non moins unanime s’élève, à l’idée que le pouvoir pourrait tomber aux mains de la classe ouvrière.
C’est donc, à les écouter, le « peuple » entier, la « nation entière qui doit être appelée à décider des destinées ultérieures de la révolution, par l’expression d’une (...)
>> lire la suite de l'article
22. Dezember 2008 von eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : Die Nationalversammlung
Artikel, « Die Rote Fahne », n°5 vom 20. November 1918
Von der Deutschen Tageszeitung, der Vossischen und dem Vorwärts bis zur unabhängigen Freiheit, von Reventlow, Erzberger, Scheidemann bis Haase und Kautsky ertönt ein einmütiger Ruf nach der Nationalversammlung und ein ebenso einmütiger Angstschrei vor der Idee: die Macht in die Hände der Arbeiterklasse.
Das ganze «Volk», die ganze «Nation» soll dazu berufen werden, über die weiteren Schicksale der Revolution durch Mehrheitsbeschluß zu entscheiden.
Bei den offenen und verkappten Agenten der herrschenden Klassen ist (...)
>> lire la suite de l'article
11 décembre 2008 par eric
1918-12-20 : Rosa Luxemburg à Lénine
Vœux de fin d’année
Cher Vladimir,
Je profite du voyage de l’oncle pour vous envoyer à tous les amitiés de notre famille, de Karl, de Franz et des autres. Dieu veuille que l’année qui vient voie se réaliser tous nos vœux.
Meilleurs souhaits !
L’oncle vous dira comment nous allons.
En attendant, poignée de main et salutations cordiales.
Rosa.
Source :
LUXEMBURG Rosa, J’étais, je suis, je serai ! Correspondance 1914-1919, Textes réunis, traduits et annotés sous la direction de Georges Haupt par Gilbert Badia, Irène Petit, (...)
>> lire la suite de l'article
10 décembre 2008 par eric
1918-12-xx : Rosa Luxemburg à Adolf Warski
Position du parti polonais vis à vis de la politique des bolcheviks ( Extraits )
Avertissement : Comme l’indique la première note, cette lettre ne nous est connue que par la brochure de Warski, parue en 1922, à un moment où la direction polonaise a été largement intégrée (et ce depuis 1918) dans la direction du parti bolchevik et où il faut faire pièce à la dissidence de Paul Levi. L’auteur lui-même indique que la lettre lui serait parvenue par voie indirecte. Il convient donc d’apprécier ce document avec une certaine réserve. L’édition allemande des lettres de Rosa Luxemburg, pourtant éditée par le SED (...)
>> lire la suite de l'article
3 décembre 2008 par eric
1918-11-29 : Rosa Luxemburg à Clara Zetkin
Ligne politique du journal - Rapports avec les indépendants - Supplément féminin
À Clara Zetkin 29 novembre [1918]. Très chère,
Je n’en puis plus, non seulement de travail et de bousculade, mais aussi à cause du souci que je me fais pour la Rote Fahne, où tant de choses manquent encore et où tant de choses sont mauvaises. Thalheimer nous aide avec un zèle touchant, mais, sur le plan rédactionnel, il manque encore un peu d’expérience et le brave Rück est encore très jeune. Sa dernièré note signée Juvenus, qui a été naturellement insérée à mon insu, avec sa polémique maladroite contre les indépendants, a (...)
>> lire la suite de l'article
3 décembre 2008 par eric
1918-11-24 : Rosa Luxemburg à Clara Zetkin
Les débuts de la « Rote Fahne » - Propagande parmi les femmes
À Clara Zetkin
Berlin, 24.11.1918.
Mon adresse provisoirement Mathilde.
(Je ne suis toujours pas allée chez moi !!!)
Ma très chère, au lieu de la longue lettre qui est prête dans mon cœur, ces quelques pauvres lignes. L’essentiel : je voudrais naturellement te voir et te parler. M’échapper d’ici pour deux jours, je ne le pourrai que dans deux semaines à peu près, si entre-temps Thalheimer et Hörnle sont arrivés ici, pour nous aider au journal. Nous avons en effet à peine le temps de réfléchir, en plus, il y a le (...)
>> lire la suite de l'article
29 novembre 2008 par eric
1918-11-18 : Rosa Luxemburg à Adolf et Marie Geck
Disparition du fils des Geck - RL se sait dans la ligne de mire de la contre-révoluton - Cosigné Liebknecht
À Adolf et Marie Geck.
Berlin, hôtel Moltke.
Mes chers et bien-aimés amis, proches de mon cœur,
À l’instant je reçois de Breslau l’affreuse enveloppe noire. Ma main et mon cœur tremblaient déjà lorsque j’ai reconnu l’écriture et le cachet de la poste, et pourtant j’espérait encore que cette chose terrible n’était pas vraie. Je n’arrive pas à comprendre et les larmes m’empêchent d’écrire. Tout ce que vous éprouvez intérieurement, je le sais, je le ressens, nous savons tous mesurer l’horreur du coup. J’attendais tant (...)
>> lire la suite de l'article
29 novembre 2008 par eric
1918-11-18 : Rosa Luxemburg à Clara Zetkin
Parution du premier numéro de « Die Rote Fahne »
À Clara Zetkin 18.XI.1918
Mon adresse : Berlin, hôtel Moltke.
Ma très chère, deux lignes seulement, en toute hâte. Depuis que je suis descendue du train, je n’ai pas encore mis le pied dans mon appartement. Pendant tout le temps jusqu’à hier, on a fait la chasse au journal Die rote Fahne. Paraîtrait-il, ne paraîtrait-il pas ? Du matin au soir la bataille tournait autour de ce point. Enfin il sort.
Il faut que tu fasses preuve d’indulgence envers lui. Techniquement, il n’est pas encore à la hauteur. Tout ça (...)
>> lire la suite de l'article
25 novembre 2008 par eric
1918-11-18 : Rosa Luxemburg à Franz et Eva Mehring
Reprise de contact et projets de collaboration au journal
À Franz et Eva Mehring
Hôtel Moltke, Berlin, 18 novembre 1918.
Chers amis,
Je ne saurais vous dire combien je suis navrée de n’avoir pas encore pu me précipiter chez vous pour vous serrer la main. Mais, depuis que jE suis descendue du train à Berlin, je ne parviens même pas à mettre les pieds chez moi à Südende et j’habite à l’hôtel. Vous pouvez donc vous rendre compte à quel point l’agitation d’ici me dévore. Mon premier souci a été de faire enfin sortir le journal. Et maintenant je brûle d’entendre votre avis, de (...)
>> lire la suite de l'article
25 novembre 2008 par eric
1918-11-14 : Rosa Luxemburg à Clara Zetkin
Trois courts télégrammes dans les premiers jours de la Révolution
[À Clara Zetkin]
Berlin, 14 novembre.
Mille amitiés. Venue pour moi totalement impossible. Ne peux charger ma conscience de ta venue ici. Suis absolument contre ton voyage. Réponds télégraphiquement, si pouvons nous entendre par lettre exprès ou si Levi doit venir te voir. Baisers et amitiés. Réponse et lettres à Mathilde. J’essaie de t’atteindre par téléphone.
Rosa.
18 novembre.
Envoie-moi immédiatement pour Rote Fahne tout petit article avec signature. Sujet à ton choix. Souhaiterions sur femmes. Mille (...)
>> lire la suite de l'article
24 novembre 2008 par eric
1918-11-08 : Rosa Luxemburg à Paul Löbe
Premières directives dès la sortie de prison
[Breslau, le soir du 8 novembre 1918.]
[À Paul Löbe.]
Je suis dans le bureau des ouvriers des transports, Rossplatz 23. Vous pouvez venir me voir à n’importe quelle heure, cette nuit ou demain matin avant la réunion. Il est absolument indispensable que nous nous mettions d’accord avant la manifestation.
R.
Source :
LUXEMBURG Rosa, J’étais, je suis, je serai ! Correspondance 1914-1919, Textes réunis, traduits et annotés sous la direction de Georges Haupt par Gilbert Badia, Irène Petit, Claudie Weill, (...)
>> lire la suite de l'article
23 novembre 2008 par eric
1918-11-04 : Rosa Luxemburg à Mathilde Jacob
Une des dernières lettres de prison - Aspects pratiques
Breslau, 4.11.1918
Ma chère Mathilde,
Tout d’abord je pensais que j’allais sortir d’un instant à l’autre et n’avais du coup absolument pas la patience d’écrire des lettres. Voilà pourquoi je vous ai laissée si longtemps sans nouvelles. A présent, je vois que l’affaire traîne fort en longueur et je m’empresse de reprendre contact avec vous - au moins épistolairement.
Votre dernière lettre et votre petit envoi m’ont procuré une joie incroyable. Les petits pois sont arrivés tout à fait à propos. Mes pigeons sont en (...)
>> lire la suite de l'article
23 novembre 2008 par eric
1918-10-18 : Rosa Luxemburg à Sophie Liebknecht
Impatience dans l’attente d’une libération
Breslau, le 18 octobre 1918.
Ma Sonitchka chérie,
Je vous ai écrit avant-hier. Jusqu’à présent, je n’ai pas de réponse à mon télégramme au chancelier du Reich, ça peut durer encore quelques jours. Mais en tout cas une chose est sûre : je suis dans une telle disposition d’esprit que recevoir la visite de mes amis sous surveillance est devenu pour moi impossible. J’ai tout supporté des années durant avec grande patience et, dans d’autres circonstances, je serais restée tout aussi patiente des années encore. Mais, (...)
>> lire la suite de l'article
2 mai 2008 par collectif
LUXEMBURG Rosa : Introduction à l’économie politique
Présentation de l’éditeur - Table des matières - Parution : Avril 2008
L’ouvrage principal est précédé du texte « Rosa Luxemburg, l’histoire dans l’autre sens », par Louis Janover.
Quatrième de couverture :
De 1907 à 1913, Rosa Luxemburg, militante et théoricienne de la gauche révolutionnaire, donne des cours d’économie politique à l’école du parti social-démocrate allemand. Alors que ce dernier se montre de plus en plus complaisant à l’égard d’un système qui conduit tout droit à la Première Guerre mondiale, Rosa Luxemburg fait ressortir les contradictions insurmontables du capitalisme, (...)
>> lire la suite de l'article
23 janvier 2008 par jo
Crise économique...1899 / 2008 : le crédit, adaptation du capitalisme ?
Rosa LUXEMBURG - Réforme ou révolution ? (extraits)
Présentation :
Le « lundi noir » (21 janvier 2008) est-il la copie conforme du « célèbre jeudi noir » (24 octobre 1929) ? L’effondrement boursier actuel annonce t-il, comme le martèlent certains économistes bourgeois (voir par exemple le livre de F. Lenglet, La crise des années 30 est devant nous) une nouvelle Grande Dépression ? Non, car la crise de surproduction, qui fait rage depuis les années 70, est bien plus longue, plus grave et plus profonde.
La bourgeoisie des années 30 a tout fait pour ne plus se (...)
>> lire la suite de l'article
20 juin 2007 par eric
1908-08-01 : Rosa Luxemburg à Wilhelm Pieck
Nécessité de terminer l’Introduction à l’économie politique
Friedenau, Cranachstrasse 58.
1.VIII.1908.
Cher camarade Pieck,
C’est seulement en rentrant hier à Berlin après une assez longue absence que j’ai eu entre les mains la lettre du camarade Henke ! Malheureusement cette fois je vais m’attirer vos foudres et celles du camarade Henke : je ne peux aller à Brême en septembre. En effet, j’ai juré par la barbe du prophète que je n’accepterai de faire aucune conférence avant d’avoir donné à l’impression mon lntroduction à l’économie politique, sinon je ne l’aurai pas (...)
>> lire la suite de l'article
20 juin 2007 par eric
1908-04-20 : Rosa Luxemburg à Luise Kautsky
Encouragements pour travaux de rédaction / Problèmes avec L. Jogiches
[Baugy sur Clarens, après le 20 Avril 1908]
Très chère Luise,
Je n’ai pas mis de mot sur les lettres et les cartes de Karl parce qu’il les envoie d’habitude sans me le dire. En outre pendant quelques jours j’étais plongée jusqu’au cou dans mon article polonais que j’ai heureusement expédié hier. Il s’est trouvé que c’étaient justement les mauvais jours, ce qui ne nous a pas empêchés de faire même alors régulièrement notre promenade matinale de 2 heures à 2 heures et demie. Les premiers jours Karl rechignait, ne voulait (...)
>> lire la suite de l'article
20 juin 2007 par eric
1908-03-13 : Rosa Luxemburg à Arthur Stadthagen
Demande d’article sur les ouvriers agricoles de Pologne russe
Friedenau, Cranachstrasse 58, 13.III.[19]08.
Cher ami, je m’adresse maintenant à vous par ce moyen inhabituel, puisque malheureusement à l’école [du parti] nous nous croisons toujours sans nous voir. La rédaction de la revue polonaise me presse de vous rappeler votre promesse et vous prie de remettre le petit article sur les ouvriers agricoles de Pologne russe, au moins pour le numéro d’avril. Vous devriez donc l’avoir écrit avant le 21 mars. Je vous en prie instamment, écrivez donc ces quelques pages (...)
>> lire la suite de l'article
19 juin 2007 par eric
1908-02-04 : Rosa Luxemburg à Wilhelm Dittmann
Réponse à une invitation - Obligations envers l’école du parti
[à W. Dittmann]
Friedenaun Cranachstrasse 58.
4.II.[19]08.
Je le regrette infiniment mais il est absolument impensable que je m’absente. J’ai en effet ici à l’école du parti tous les jours deux heures de cours, de sorte que je ne puis manquer un seul jour. C’est de tout coeur que j’accéderais à votre demande mais vous reconnaîtrez vous-même que c’est physiquement impossible. Je puis néanmoins vous suggérer une brillante remplaçante : Mme Clara Zetkin, qui est ici actuellement, serait disposée à venir parler chez (...)
>> lire la suite de l'article
19 juin 2007 par eric
1906-12-16 : Rosa Luxemburg à Clara Zetkin
Sur le parlementarisme et l’opportunisme dans le SPD
[Vers le 16/12/1906.]
Chère Clara,
Je viens de lire ta dernière lettre à Kostia et j’ai un impérieux besoin de t’écrire. L’appel du Comité directeur m’a fait le même effet qu’à toi - c’est tout dire. Depuis mon retour de Russie, je me sens assez seule dans ce contexte. J’ai conscience, plus brutalement et plus douloureusement que jamais auparavant, de la pusillanimité et de la mesquinerie qui règnent dans notre parti, mais je ne me mets pas en colère comme tu le fais à ce sujet, parce que j’ai déjà compris - c’est (...)
>> lire la suite de l'article
19 juin 2007 par eric
1906-11-xx : Rosa Luxemburg à Georgi Bakalov
Parution d’un article sur le mouvement ouvrier bulgare - Inscription à l’école du parti
[Novembre 1906 .]
Cher camarade,
Je regrette beaucoup de ne pas pouvoir vous recevoir mais le docteur m’a interdit toute conversation et je suis obligée de rester couchée jusqu’à la fin novembre.
J’ai lu votre article. Il est très intelligent et intéressant, cela vaut vraiment la peine de le traduire en allemand. J’en parlerai à Kautsky pour qu’il accepte.
J’ajouterai quelques remarques :
1) La traduction devra être faite par quelqu’un qui connaît parfaitement l’allemand. Ce que vous avez commencé à écrire (...)
>> lire la suite de l'article
4 mars 2007 par eric
1906-11-16 : Rosa Luxemburg à Georgi Bakalov
Sur les premières demandes d’inscription à l’école du parti
16 novembre [19]06
Cher camarade,
Malheureusement, je ne puis rien pour vous communiquer [mot illisible]. Les « Vieux », compte tenu de la masse des propositions de la part des Russes, ont décidé de refuser tous les étrangers. De la même manière, on a refusé de laisser pénétrer les auditeurs libres.
K.[autsky] prend votre article, mais il s’est plaint de sa longueur. Il dit qu’il occupe 18 p. impr.[imées]. C’est, bien sûr, inconcevable et vous devrez le réduire de moitié. Manifestement vous l’avez considérablement (...)
>> lire la suite de l'article
3 mars 2007 par eric
1911-05-23 : Rosa Luxemburg à Wilhelm Dittman
Sur l’école du Parti
23 mai 1911.
Cher camarade Dittman,
Pardonnez-moi de ne vous donner qu’aujourd’hui les informations que vous m’avez demandées au sujet de notre école du parti. J’étais très prise et n’avais aucune minute de liberté.
Si cous voulez mon avis, je crois que l’organisation de l’enseignement à l’école du parti a parfaitement fait ses preuves ; on devrait cependant, selon moi, améliorer encore le programme. Je suis très contente que nous ayons réussi, le camarade Schulz et moi, à y introduire enfin l’histoire du (...)
>> lire la suite de l'article
28 février 2007 par eric
1910-03-17 : Rosa Luxemburg à Luise Kautsky
Les suites de l’article polémique sur la grève de masse
17 mars [1910]
Très chère Loulou,
Je vis ici dans une telle fièvre que je n’arrive simplement pas à t’écrire bien que j’en sente tout le temps le besoin pressant. Parlons donc du « théâtre des opérations ». L’article que Karl a refusé, je l’ai encore travaillé (il est plus clair et plus incisif) et il a déjà paru dans la Dortmunder Arbeiterzeitung (Konrad Haenisch). Le journal de Leipzig et celui de Brême l’ont déjà reproduit ; j’espère que d’autres vont suivre.
Avant-hier le 15, mardi soir, on a organisé ici 48 (...)
>> lire la suite de l'article
28 février 2007 par eric
1911-12-02 : Rosa Luxemburg à Konrad Haenisch
Sur les suites de l’affaire Molkenburg et l’éthique de combat
Südende, Lindenstrasse, 2 décembre 1911.
Cher camarade Haenisch,
C’est bien entendu une idée absurde de notre cher H. que d’imaginer que je ne sais quelle « mauvaise humeur » de ma part m’empêcherait de faire de la propagande pour lui. Par tous les diables ! Je fais de la propagande dans les pires circonscriptions électorales des pires opportunistes, et alors des conflits personnels me feraient abandonner mes amis politiques ? C’est ridicule. Mais ce qui se passe, c’est que je n’en ai simplement plus le (...)
>> lire la suite de l'article
28 février 2007 par eric
1910-03-12 : Rosa Luxemburg à Konrad Haenisch
Débat sur la grève de masse et publication de l’article "Et après ?"
[Avant le 12 mars 1910]
Cher camarade Haenisch,
Je vous envoie ci-joint deux éditoriaux dont la publication précisément dans votre journal me serait très agréable.
La situation, brièvement exposée, est la suivante : Le Comité directeur et la Commission générale ont déjà considéré la question de la grève de masse et, après de longues négociations, celle-ci a été rejetée à cause de l’opposition des syndicats. De ce fait, le Comité directeur croit bien entendu devoir baisser pavillon et préférerait surtout interdire même une (...)
>> lire la suite de l'article
25 février 2007 par eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : Assemblée nationale ou gouvernement des Conseils ?
Article du journal « Die Rote Fahne », 17 décembre 1918
Article de Rosa Luxemburg ( 1871 - 1919 ) paru dans le journal Die Rote Fahne du 17 décembre 1918. Traduit de l’allemand par Stanislas Ache dans L’État bourgeois et la Révolution, éditions La Brèche, 1978, pp. 45-50, sous le titre « Assemblée nationale ou gouvernement des soviets ? ».
Telle est la question posée au deuxième point de l’ordre du jour de l’Assemblée nationale des conseils des ouvriers et soldats, telle est en réalité la question centrale de la révolution en ce moment. Assemblée nationale ou tout le (...)
>> lire la suite de l'article
22 février 2007 par eric
LUXEMBURG Rosa (1906) : Blanquisme et social-démocratie
Article du journal « Czerwony Sztander » n°82, juin 1906
Article de Rosa Luxemburg ( 1871 - 1919 ) paru dans le journal Czerwony Sztander n°82 de juin 1906. Traduit de l’allemand par Stanislas Ache dans L’État bourgeois et la Révolution, éditions La Brèche, 1978, pp. 51-61.
Le camarade Plekhanov a publié dans Le Courrier, sous le titre « Où en est la Droite ? », un article exhaustif dans lequel il accuse les bolcheviks de blanquisme.
Il ne nous incombe pas de défendre les camarades russes auxquels le camarade Plekhanov assène les coups de son érudition et de sa (...)
>> lire la suite de l'article
15 février 2007 par eric
LUXEMBURG Rosa (1914) : Le revers de la médaille
Article du journal « Sozialdemokratische Korrespondenz », 2 avril 1914
Article de Rosa Luxemburg ( 1871 - 1919 ) paru dans le journal Sozialdemokratische Korrespondenz du 2 avril 1914. Traduit de l’allemand par Stanislas Ache dans L’État bourgeois et la Révolution, éditions La Brèche, 1978, pp. 37-43.
L’histoire contemporaine semble actuellement s’acharner avec un zèle particulier à démontrer la justesse de la conception social-démocrate de l’État, en en apportant presque quotidiennement d’excellentes nouvelles confirmations. Depuis toujours, la bourgeoisie nous reproche à nous (...)
>> lire la suite de l'article
13 février 2007 par eric
LUXEMBURG Rosa (1904) : Social-démocratie et parlementarisme
Article du journal « Sächsische Arbeiterzeitung », 5/6 décembre 1904
Article de Rosa Luxemburg (1871-1919) paru dans le journal Sächsische Arbeiterzeitung, 5 et 6 décembre 1904. Traduit de l’allemand par Stanislas Ache dans L’État bourgeois et la Révolution, éditions La Brèche, 1978, pp. 23-36.
Une nouvelle fois, la session du Reichstag qui vient de s’ouvrir s’accompagne de phénomènes très révélateurs. D’un côté, on assiste aux attaques insolentes renouvelées contre le suffrage universel de la part de la presse réactionnaire - du genre de celle du Post ; de l’autre côté, à des signes (...)
>> lire la suite de l'article
8 janvier 2007 par eric , jo
LUXEMBURG Rosa (1912) : Dans l’asile de nuit
Article du journal « Die Gleichheit », 1er janvier 1912
Ce texte de Rosa Luxemburg (1871-1919) paru le 1er janvier 1912 dans le journal des femmes socialistes Die Gleichheit (L’égalité), dirigé par Clara Zetkin, n’a rien perdu de sa force. Si Rosa s’empare d’un « fait divers », une intoxication (empoisonnement par du poisson avarié) dans un asile de nuit de Berlin, « c’est parce qu’il lui semble révélateur d’une société, d’un monde : le monde capitaliste. Selon une démarche qu’on retrouve fréquemment dans ses écrits, elle s’efforce de dégager les raisons profondes, (...)
>> lire la suite de l'article
5 janvier 2007 par jo
LUXEMBURG Rosa (1914) : Discours devant le Tribunal de Francfort
Paru dans le journal « Vorwärts », 22 février 1914
Cette prise de position de Rosa Luxemburg (1871-1919) a été prononcée le 20 février 1914 et est parue dans le Vorwärts du 22 février. C’était l’épilogue flamboyant d’une histoire qui débuta, par un autre discours, de septembre 1913 : « Le 26 septembre 1913, il y eut une réunion imposante et magnifique à Blockenheim (près de Francfort) au cours de laquelle la camarade Dr Luxemburg fit un discours qui dura près de deux heures [...] Saluée par de nombreux applaudissements, l’oratrice rendit hommage au camarade Bebel, (...)
>> lire la suite de l'article
7 novembre 2006 par eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : Un devoir d’honneur
Article du journal « Die Rote fahne » n°3, 18 novembre 1918
Cet article, rédigé par Rosa Luxemburg (1871-1919) peu de temps après sa libération de prison est paru dans le journal spartakiste Die Rote fahne (Le Drapeau Rouge) n°3 le 18 novembre 1918. Traduction et notes du groupe « Démocratie communiste ».
Nous n’avons sollicité ni « amnistie » ni pardon pour les prisonniers politiques qui ont été les victimes de l’ancien régime. Nous avons exigé notre droit à la liberté, par la lutte et la révolution, pour les centaines d’hommes et de femmes courageux et fidèles qui ont (...)
>> lire la suite de l'article
8 avril 2006 par olivier
LUXEMBURG Rosa (1902) : Martinique
Article du journal « Leipziger Volkszeitung », 15 mai 1902
Cet article de Rosa Luxemburg (1871-1919), rédigé peu de temps après la terrible éruption volcanique de la Montagne Pelée à la Martinique le 8 mai 1902, est paru pour la première fois dans le journal Leipziger Volkszeitung le 15 mai 1902. Traduit en anglais par David Wolff dans News & Letters (Jan-Fév 1983). Traduction inédite et militante en français par Michel Olivier. Édition revue et annotée par E.S.
Des montagnes de ruines fumantes, des tas de cadavres mutilés, une mer fumante, partout où l’on se tourne boue (...)
>> lire la suite de l'article