Accueil
Dernière mise à jour :
samedi 11 février 2017
   
Auteurs ABENSOUR Miguel ADLER Georg ALBA Victor ANDRIEU Jules APPEL Jan BAROT Emmanuel BATAILLE Georges BAUER Otto BEBEL August BENBOW William BERNSTEIN Eduard BIBBI Bruno / BIANCO BIHR Alain BIPR (collectif) BORDIGA Amadeo BOUKHARINE Nicolas BOURDET Yvon BOURRINET Philippe BRECHT Bertolt BRENDEL Cajo BRETON André BROUTIN Yvonne BUICK Adam CAMUS Albert CCI (collectif) CHIRIK Marc Cours historique DARMANGEAT Christophe DARWIN Charles DEBRY Jean-Luc DÉHAN Philippe DÉJACQUE Joseph DICKMANN Julius DOMMANGET, Maurice EISNER Kurt ENGELS Friedrich FEIXA Thomas FREILIGRATH Ferdinand GARNIER Jean-Pierre GLAT (collectif) GRAMSCI Antonio GRANDJONC Jacques GTM (collectif) GUILLAMON Augustin HAASE Hugo HAASIS Hellmut HEERBRANT Henri / HILDEN HEINRICH Michael HELPHAND Alexandre / PARVUS HEMPEL Pierre HENNAUT Adhémar HIGONNET René HIRSCH Helmut HOBSBAWM Eric HUDIS Peter ISTRATI Panaït JANOVER Louis JANOVER Monique JAURÈS Jean JOUHAUX Léon KARS Gustave KAUTSKY Karl KORSCH Karl LAFARGUE Paul LANDAUER Gustav LASCHITZA Annelies LAURAT Lucien LÉNINE LERMONTOV Michel LEVI Paul LIEBKNECHT Karl LUXEMBURG Rosa LÖWY Michael MALAQUAIS Jean MALATESTA Errico MANALE Margaret MANDEL Ernest MARCHLEWSKI Julian MARTOV Julius MARX Karl MATTICK Paul McINNES Neil MEHRING Franz MESNIL Jacques MEYER Ernst MEYER Henry MIASNIKOV Gavril MITCHELL MORROW Felix MOSS Sam MÜHSAM Erich O’CASEY Sean OLIVIER Michel OSSINSKI Nicolas OUSTALET Joël Ouvriérisme PANNEKOEK Anton PASCAL Pierre PÉRET Benjamin PERRONE Ottorino / VERCESI PIECK Wilhelm PLEKHANOV Georges POSPELOV Pavel PROUVOST Léon QUENEAU Raymond RABINOWITCH Alexander RADEK Karl RIAZANOV David ROLAND-HOLST Henriette ROSMER Alfred RUBEL Maximilien SAINT JEAN Anne SCHEIDEMANN Philipp SCHMIDT Véra SEDOVA Natalia SERGE Victor SHRIVER George SIMON Henri SMIRNOV Vladimir SOEP Abraham SOREL Georges SOUVARINE Boris SPARTAKUS GRUPPE SVERDLOV Iakov SÜDEKUM Albert TESTART Alain TROELSTRA Pieter Jelles TROTSKI Léon VERDARO Virgilio / MAMMONE VOLINE WAGNER Helmut WALLACE Alfred WEIL Simone WOLFSTEIN Rose ZEITLIN Irving ZETKIN Clara
Thema Allemagne 1953 Alliances impérialistes Amériques Anarchisme Anthropologie Antifascisme Autonomie Brest-Litovsk 1918 Capital financier Capitalisme d’État Catastrophes Chartisme Cinéma Colonialisme Commune de Paris Commune primitive Communisation Condition ouvrière Conscience de classe Conseillisme Conseils ouvriers Constitution du marxisme Construction de l’organisation Contre-révolution Crise du capitalisme Crise écologique Critique de l’économie Critique de la technologie Critique de la valeur Démocratie Deuxième Internationale Dictature du prolétariat Documents contemporains Edition et diffusion Enseignement et éducation Épistémologie Espagne 1931-1936 Espagne 1936-1937 Ethique du prolétariat Fascisme Féminisme Féodalisme Front unique Fronts Populaires Gauche communiste d’Allemagne Gauche communiste d’Australie Gauche communiste d’Italie Gauche communiste de Belgique Gauche communiste de Bulgarie Gauche communiste de France Gauche communiste de Hollande Gauche communiste de Russie Gauche Communiste du Mexique Grève de masse Guerre civile Guerres mondiales Histoire de l’art Histoire de la pensée économique Histoire des sciences Histoire du capitalisme Histoire du communisme Historiographie générale Historiographie sociale Idéologie Impérialisme Individu et classe Internationalisme Irlande Italie années 70 La question du logement La question nationale La question sociale Le Capital de Marx Les intellectuels et le socialisme Ligue Spartacus Littérature et révolution Luttes de classes Mai 68 Maoïsme Matérialisme Militarisme N. E. P. Nationalisme arabe Nazisme Opposition Internationale Organisation de la bourgeoisie P. C. F. Palestine Panslavisme Parti et classe Période de transition Philosophie Politique économique Pologne Populisme et terrorisme Préhistoire Premier Mai Première Internationale (AIT) Procès de Moscou Productivité Psychanalyse Réformisme Regroupement des révolutionnaires Religion et Socialisme Repression et Prison République de Weimar Républiques des conseils Révolte des Ciompi Révolution allemande 1918-1923 Révolution française 1789-1799 Révolution hongroise 1919-1920 Révolution russe 1905 Révolution russe 1917-1921 Revolutions de 1848 Rôle de l’État Russie tsariste Second Empire Shoah Social-démocratie allemande Social-démocratie autrichienne Social-démocratie bulgare Social-démocratie polonaise Social-démocratie russe Socialisme américain Socialisme anglais Socialisme belge Socialisme français Solidarité militante Solidarité ouvrière Spéculation Stalinisme Surréalisme Syndicalisme révolutionnaire Syndicats Théâtre Théorie des crises Théorie révolutionnaire Troisième Internationale Troisième République Trotskisme Utopie Vidéos
Objets associés au mot-clé :
CHIRIK Marc
Articles associés
22 mai 2008 par eric
Tract pour l’unification des luttes ( mines )
Gauche Communiste de France - Après avril 1946 ou 1948
Présentation :
La nationalisation des Houillères du Nord et du Pas de Calais est le résultat d’une ordonnance du 13 décembre 1944 promulguée par le Gouvernement provisoire, mesure qui était inscrite au programme du Conseil National de la Résistance. Le 26 avril 1946 un vote de l’Assemblée nationale pérennise et généralise la nationalisation des houillères et crée les Charbonnages de France. Comme le rappelle ce tract, cela ne conduit certes pas à une amélioration des conditions de vie des mineurs (austérité des salaires, (...)
>> lire la suite de l'article
16 mai 2008 par eric
Appel pour le 1er mai 1946
Gauche Communiste de France - Avril 1946
Présentation :
La GCF rappelle inlassablement la nécessité d’une action autonome de la classe ouvrière au sortir de la guerre en proie à des conditions de vie toujours très dures et la non moins nécessaire solidarité internationale. La menace de reprise des conflits que rendrait possible selon la GCF un affaiblissement des luttes ouvrières reste très présente. Notons en particulier ici cette affirmation : « Pouvez-vous encore une fois sans disparaître n les frais d’une nouvelle guerre ? » On retrouve là les accents de (...)
>> lire la suite de l'article
12 mai 2008 par eric
Appel à tous les travailleurs
Gauche Communiste de France - Mars ou avril 1945
Présentation :
Dans ce tract plus long qu’à l’accoutumée, la GCF tente, dans le contexte de la toute fin de la Seconde Guerre mondiale et de l’anéantissement militaire mais aussi civil de l’Allemagne, d’en appeler à la solidarité internationale des travailleurs. Cet appel ne devait évidemment pas être entendu. Le parallèle avec la fin de la Première Guerre mondiale, où le prolétariat avait largement imposé la fin des conflits en Russie et en Allemagne, est omniprésent dans ce texte. Mais en 1945 l’anéantissement physique (...)
>> lire la suite de l'article
24 février 2008 par eric
Solidarité internationale
Gauche Communiste de France - Juin 1945
Présentation :
Dès la sortie du conflit, la GCF montre comment dans les conflits sociaux à venir, le poison nationaliste sera encore déversé par la bourgeoisie. Elle rappelle la seule attitude de classe correcte : la solidarité des ouvriers de tous les pays. C’est aussi un des rares documents qui pose de façon politique la question des prisonniers de guerre allemands utilisés dans la production.
Transcription :
CAMARADES
Nous avons réclamé l’égalité juridique des travailleurs polonais et des travailleurs français. (...)
>> lire la suite de l'article
3 février 2008 par eric
Appel révolutionnaire contre les élections
Gauche Communiste de France - Octobre 1945
Présentation :
Ce tract, comme les papillons présentés dans le même fonds documentaire, prend position contre les élections d’octobre 1945. Comme souvent pour les textes de cette période, celui-ci est marqué par le cadre d’analyse de la GCF qui voit une troisième guerre mondiale comme imminente.
Transcription :
Travailleurs ! 50.000.000 de prolétaires viennent de mourir dans la plus horrible des guerres impérialistes.
Les principaux complices de ce massacre sont les chefs des partis prétendus ouvriers du P.S. (...)
>> lire la suite de l'article
27 janvier 2008 par eric
Papillon - Contre les élections du 21 octobre 1945
Gauche Communiste de France - Octobre 1945
Présentation :
Ces petites affichettes destinées à être collées contre les poteaux, se réfèrent aux élections du 21 octobre 1945. Ce sont les premières depuis 1936, et pour la première fois les femmes sont appelées à voter également. Il y a en fait ce jour là trois votes. Le premier consiste à élire les députés à la nouvelle assemblée nationale. Les deux autres constituent un référendum sur les deux questions suivantes :
question 1 : L’Assemblée élue ce jour doit-elle être constituante ?
question 2 : Ses pouvoirs doivent-ils être (...)
>> lire la suite de l'article
17 janvier 2008 par eric
Tract internationaliste
Gauche Communiste de France - Août 1944
Présentation :
Alors que les F.F.I. appellent à la mobilisation le 18 août 1944, les quelques éléments regroupés dans la Fraction Française de la Gauche Communiste Internationale, collent sur les murs quelques exemplaires de ce tract internationaliste copié au papier carbone. Pour en comprendre la teneur, il faut le relier à la fois au contexte historique et aux positions politiques du groupe. Ce groupe se relie politiquement (et physiquement pour certains membres) à la Gauche Communiste d’Italie, dont il (...)
>> lire la suite de l'article
27 septembre 2007 par hempel
1953-08-14 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Visite de Malaquais en France, dissolution de la GCF, soutien à Cardan
Caracas, 14 août 1953
Mon cher Jean,
Bien reçu ta lettre de Sarajevo, lettre que j’ai attendue avec une très grande impatience. Cousin m’annonçait toujours que tu me préparais une longue lettre avec des détails sur vos discussions et sur l’affaire Mousso, et pour cette raison s’abstenait lui-même de me donner plus de détails. Or, hélas, ta lettre ne me donnait pas de conclusions quant à Mousso. Une récente lettre de Pierre me laisse à croire que vous avez décidé de ne pas faire de blâme public, lui laissant la possibilité (...)
>> lire la suite de l'article
26 septembre 2007 par hempel
1953-05-19 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Prochaine visite de Malaquais à Paris
19 mai 1953
Mon vieux Jean,
Quelques mots pour répondre à ta lettre reçue ce soir et qui m’a fait tu ne sais combien de bien. Il est minuit passé, mais je ne pouvais me décider à laisser partir la lettre ci-jointe sans ajouter un mot simplement amical. Tu as finalement réussi à obtenir une place comme accompagnateur d’étudiants. Voyages-tu à tes propres frais ?
Si tu savais combien je vous envie de vous retrouver tous à Paris. Je m’y rendrais sur le dos d’un crocodile s’il pouvait m’y emmener. Je ne voudrais (...)
>> lire la suite de l'article
25 septembre 2007 par hempel
1953-05-07 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Situation personnelle au Vénézuela
7 mai 1953
Mes très chers,
Voilà trois mois que j’ai cessé toute correspondance (...) La maladie de Clara, la perte de mon travail, la perte aussi de logement, l’horrible chose que de courir chercher du travail. Tout était fait pour que je sois déprimé et démoralisé. J’avais aussi espéré que S. te permettrait de faire le voyage (j’étais un peu naïf !). On aurait pu alors envisager bien des choses, tout au moins cela nous aurait changé les idées. Cela m’a bien déçu que tu ne puisses venir, ne serait-ce que pour (...)
>> lire la suite de l'article
24 septembre 2007 par hempel
1952-11-09 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Élection républicain US, polémique avec Bricianer, situation personnelle
Caracas, dimanche 9 novembre 52,
Mes très chers vieux,
Bien reçu votre lettre qui a tardé si longtemps. Entre-temps j’ai reçu un colis contenant une veste. Je vous remercie beaucoup pour votre attention, mais cela ne vaut vraiment pas la peine. D’abord je n’ai besoin de rien, ensuite la taille est trop grande pour moi. Vous me prenez pour un américain respirant la « prosperity » alors que je ne suis rien qu’un européen amaigri, un français en décadence, et encore par adoption. Mais surtout cela ne vaut pas (...)
>> lire la suite de l'article
22 septembre 2007 par hempel
1952-10-19 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Travail de Marc, manque de milieu politique, projets pour le Canada
19 octobre 1952
Mes très chers,
Vous attendez, je le sais, avec impatience des nouvelles de mon nouvel emploi. Je ne pouvais vous les donner tant que je n’étais pas fixé moi-même. Voilà où en sont les choses. Après 15 jours d’essai, nous avons eu une véritable conférence, le patron, S. et moi. Il m’offre 450 à 500 bolivars respectivement les deux premiers mois et 1000 bolivars par mois à partir du troisième. En contre-partie, il désire que je lui signe un contrat d’un an pour ce salaire et que je m’engage à ne pas aller (...)
>> lire la suite de l'article
21 septembre 2007 par hempel
1952-09-07 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Rémunération du travail au Vénézuela, travail littéraire ou travail politique
Caracas 7 septembre 1952
Mes très chers Sally et Jean,
Enfin reçu votre lettre (...) Récapitulons ou plutôt résumons ensemble si vous le voulez bien. Actuellement ma situation dépend de S. Aussi gentil et brave soit-il, il ne me doit rien, et je ne peux rien exiger de lui. Il calcule d’après ses intérêts. J’aime d’ailleurs mieux que çà soit ainsi. Il ne demande pas mieux que de m’aider à condition que cela soit dans ses intérêts, ou tout au moins ne lui porte pas préjudice. Ce qui est tout à fait normal. Voyons donc (...)
>> lire la suite de l'article
20 septembre 2007 par hempel
1952-08-24 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Difficultés financières en exil à Caracas
Caracas 24 août 1952
(...) Pendant que vous vous taisez et ne donnez pas signe de vie, les choses ici évoluent et pas toujours dans la meilleure direction. Le poste pour Clara lui est offert dans des conditions que nous sommes obligés de refuser. 400 bolivars par mois pour un travail de 8 heure du matin à 5 heure l’après-midi. Ne parlons pas du fait que le salaire est plus que médiocre, mais les heures de travail sont encore ce qu’il y a de plus terrible. Car ce ne sont pas seulement les heures de classe (...)
>> lire la suite de l'article
19 septembre 2007 par hempel
1952-07-18 : Marc Chirik à Jean Malaquais
État d’alerte, démocrates et républicains US
Caracas 18 juillet 1952
(...) Je viens d’apprendre que les États-Unis ont décrété l’état d’alerte aérienne en permanence, çà c’est quelque chose. Tu as raison de dire que les démocrates représentent le courant de l’évolution mais il y a des raisons psychologiques qui joueront en faveur des républicains et surtout que les démocrates n’offrent pas une figure représentative.
De toutes façons, et en définitive, cela ne changerait rien sur le rythme du cours. Nous allons bientôt être fixés.
J’ai commencé à me mettre à l’espagnol, (...)
>> lire la suite de l'article
18 septembre 2007 par hempel
1952-06-25 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Arrivée à Caracas, doutes sur le bien fondé du départ, situation GCF
Caracas le 25 juin 1952
Mes très chers Gally et Jean,
Me voilà depuis deux jours ici. Le voyage s’est passé très bien. Bonne mer. Conditions confortables. J’étais seul passager à bord, bien nourri. Tout allait bien, sauf que je m’ennuyais un peu. Nous avons fait escale à Trinidad et dans deux ports vénézueliens. J’ai beaucoup pensé à vous, mais si je ne vous ai pas écrit, cela est dû à deux raisons !
Premièrement, jusqu’à la dernière minute nous ne savions pas quand nous débarquerions et j’attendais chaque jour pour vous (...)
>> lire la suite de l'article
17 septembre 2007 par hempel
1952-06-19 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Arrivée au Vénézuela, recherche de travail
19 juin 1952
Mes très chers,
Bien reçu votre lettre que j’attendais avec impatience. Je suis navré de vous savoir vous débattre avec toutes ces misérables difficultés de la vie « matérielle ». (...) S. travaille très bien et gagne très bien quand le travail marche, mais il est toujours sur le qui-vive pour trouver du travail. Pour le moment c’est un peu calme. Jusqu’à présent on venait le chercher pour lui offrir du travail, mais maintenant il y a quelques concurrents, et il faut jouer du coude.
Nous avons (...)
>> lire la suite de l'article
16 septembre 2007 par hempel
1952-06-04 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Juste avant le départ
4 juin 1952
Mes très chers,
Dans une heure, je m’embarque. Enfin. L’estomac serré et le froid au coeur.
Je pense à vous et vous envoie un dernier salut de cette terre de misère et aussi d’espoir, de lutte et d’une longue et tourmentée vie.
J’espère vous lire en arrivant. Je vous remercie pour tout, tout.
Je vous écrirai dès mon arrivée.
Votre vieux frère, Marc.
>> lire la suite de l'article
15 septembre 2007 par hempel
1952-05-20 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Doutes avant le départ pour le Vénézuela
20 mai 1952
Mes très chers,
Reçu votre lettre et j’en avais bien besoin de cette lettre. Je passe, pour vous dire la vérité, par des états d’âme qui vont jusqu’au froid glacial. Je réalise que je suis en train de mettre un point à 28 années de ma vie. 28 années, c’est toute une vie. Et quelle vie ! Quand j’ai débarqué à Marseille en 1924, j’avais 17 ans et le coeur plein d’espoir. J’allais prendre ma place dans ce grand combat de l’histoire. Foi. Certitude. Enthousiasme. Que m’importaient les difficultés ? La (...)
>> lire la suite de l'article
14 septembre 2007 par hempel
1952-04-27 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Préparatifs de départ
27 avril 1952
Mes très chers,
Et voilà les dernières nouvelles. J’ai retenu ma place sur un cargo partant de La Palice le 25 mai. On compte arriver à La Guayra le 15 juin. Voilà qui est fait. Il est vrai que je ne réalise pas complètement encore que je pars dans moins d’un mois !
En attendant, j’ai un travail fou pour préparer mes valises, et me débarrasser d’un tas d’affaires accumulées durant des années. Vous devez en savoir quelque chose. Comme je vous l’avais déjà dit, je me suis décidé pour un cargo. Coût : (...)
>> lire la suite de l'article
13 septembre 2007 par hempel
1952-04-15 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Obtention du visa pour le Vénézuela
15 avril 1952
Mes très chers,
Et voilà : le visa en poche, je sors du Consulat. Je peux donc m’embarquer. Par contre, hélas, le Consulat U.S. n’a nullement l’air de vouloir m’accorder le transit. Il ne refuse pas, mais il m’a remis des nouveaux questionnaires et nouvelles requêtes, en me laissant peu d’espoir d’ailleurs. Inutile d’insister, d’ici ils ne m’accorderont jamais le passage. J’y renonce.
Les compagnies maritimes auxquelles je me suis adressé, m’ont d’ailleurs prévenu qu’il n’y a pas une (...)
>> lire la suite de l'article
12 septembre 2007 par hempel
1952-04-01 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Visa pour le Vénézuela, SouB
1er avril 1952
Mes très chers,
Depuis dimanche je ne vis que dans la fièvre et Clara encore plus que moi. Vous devez sûrement vous représenter notre état. Mais c’est encore plus que çà. D’abord cela a commencé comme dans un conte de fée moderne, par un coup de sonnette dimanche. Vers 8 heures, alors que nous étions encore au lit en train de nous réveiller. C’était le télégraphiste.
Moi, un mâle qui se respecte, je gardais encore mon calme, mais Clara, elle, s’est laissée aller à son émotion, sautant, bondissant de joie. Du (...)
>> lire la suite de l'article
11 septembre 2007 par hempel
1951-10-22 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Situation sociale et politique en France, groupes Trotskistes et SouB, travail Clara
Paris, le 22 octobre 1951
Mes très chers,
Voilà un beau moment que je ne vous ai écrit, ni lus. Je ne sais pas qui de nous est à la traîne dans la correspondance. Je n’ai pas le goût de la comptabilité d’ailleurs. Les livres sont partis depuis longtemps. Vous devez les avoir reçus déjà. Je me suis aperçu que parmi les livres qui ont été livrés, j’avais passé une bonne commande en profitant de l’occasion, en trouvant le dictionnaire analogique. Je vous l’ai envoyé il y a 8 jours.
Ainsi vous aurez de la lecture sur la (...)
>> lire la suite de l'article
9 septembre 2007 par hempel
1951-04-15 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Lettre à Nathalia Sedova, inquiétudes pour un éventuel départ
15 avril 1951.
Mes très chers.
Les livres sont en voie d’être expédiés. J’ai pu enfin toucher la secrétaire de ... (je ne me rappelle plus son nom) de chez Albin Michel. Elle s’appelle Madame Pasquier. Elle m’a dit : « pour être agréable à Monsieur Malaquais, nous ferons tout le nécessaire ». Aussi me suis-je empressé d’ajouter quelques livres en plus pour moi et pour Cousin. Albin Michel doit t’expédier directement tes bouquins, et m’avisera immédiatement en me donnant la facture. Il est toutefois possible qu’il (...)
>> lire la suite de l'article
8 septembre 2007 par hempel
1951-03-22 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Grève et hausse des prix en France, mort de Gide
22 mars 1951
Mes très chers,
J’ai attendu longtemps espérant vous annoncer quelques nouvelles positives. Jusqu’à présent, hélas, rien de fameux. Cependant je suis en train d’accélérer mes démarches de mariage qui, j’espère, aura lieu au début d’avril. Aussi j’espère être en règle auprès du Consulat et obtenir enfin mon visa de touriste. Ainsi soit-il !
Heureusement pour nous, les évènements suivent un cours zigzaguant, ce qui fait retarder l’aboutissement fatal : la guerre. Cela nous donne quelque répit. Combien de (...)
>> lire la suite de l'article
7 septembre 2007 par hempel
1949-02-10 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Démoralisation, manque de correspondance politique sur la Revue
Paris le 10 février 1949
Mes très chers Gally et Jean,
En voyant mon écriture, vous allez vous écrier certainement : « Tiens par exemple, une lettre de Marc, mais que diable a pu donc lui arriver à cet animal ! ». Et cela sera peut-être très spirituel et même justifié. Non, il ne m’est rien arrivé. Je n’ai ni de deuil à vous annoncer ni de mariage, ni la naissance d’un enfant, ni même hélas - trois fois hélas - une aventure galante. Il n’est rien arrivé et c’est ce qu’il y a de plus fâcheux. Comprenez-vous ce que cela (...)
>> lire la suite de l'article
5 septembre 2007 par hempel
1948-10-22 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Le temps qui passe, les tensions impérialistes, l’évolution du groupe
Paris le 22/10/1948
Mes très chers,
Enfin j’arrache un moment de liberté pour vous écrire et j’ai tant à vous dire que je ne sais par quoi commencer. (...)
Venons maintenant à ce que tu appelles l’angoisse de vieillir. Ce n’est que très rarement que je suis sujet à cette angoisse, et je comprends combien elle doit être pénible. A quoi dois-je d’y échapper ? Je crois que le secret est dans le fait que je vis dans le présent. J’ai toujours considéré le présent un peu comme provisoire. Tout jeune j’ai vécu constamment (...)
>> lire la suite de l'article
3 septembre 2007 par hempel
1948-06-xx : Marc Chirik à Jean Malaquais
Situation personnelle, congrès PCI, actualité en France
Paris Juin 1948
(lettre manuscrite en majeure partie illisible)
(...) Ton article a fait très bonne impression. Cela ne fait pas de mal de régler leurs comptes à tous ces saltimbanques de la politique. Tu avais promis d’autres articles et nous les attendons... les camarades attendent tes articles. A bon entendeur salut ! (...)
La vie politique ici ? Dislocation des trotskystes dont une bonne moitié est passée au R.D.R. de Sartre et Rousset. A propos je vais t’envoyer les derniers numéros de leur (...)
>> lire la suite de l'article
1er septembre 2007 par hempel
1948-04-08 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Situation personnelle, la GCF et la menace de guerre
Paris le 8 avril 1948,
Mes chers Jean et Gally,
J’ai remis ma réponse depuis 8 jours espérant pouvoir vous annoncer la naissance de l’héritier. Mais malgré les prophéties du médecin il ne se presse pas de venir dans ce monde. Alors, tant pis, il me coûtera la somme supplémentaire d’une lettre spéciale.
En attendant cette nouvelle, j’en ai une autre plus triste à vous faire parvenir. C’est la mort de mon frère en Palestine, tué ou plutôt assassiné en compagnie de 4 autres camarades au retour du travail près de Haïffa. Il (...)
>> lire la suite de l'article
29 août 2007 par hempel
1946-11-20 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Sur le trotskisme et stalinisme, nouvelles littéraires
Paris le 20/11/1946
Mes très chers,
Votre silence m’étonne et me chagrine. Mais peut-être que les lettres expédiées à l’adresse du Texas ne vous parviennent pas. Pour cette raison j’envoie ce mot à l’adresse de New York.
J’ai lu dans « Politics » ta réponse à Jean Demazières. Elle est faible mais je crois qu’il t’a été difficile d’en faire une autre, du fait qu’il t’a manqué certains renseignements sur le fond de l’affaire et aussi sur la raison qui dicte la réponse de Demazières.
Je t’ai envoyé à ce sujet une lettre (...)
>> lire la suite de l'article
28 août 2007 par hempel
1946-01-10 : Marc et Clara Chirik à Jean Malaquais
Sur la scission dans la Fraction
Paris le 10 janvier 1946.
Mon cher Jean,
Je t’ai promis de te parler de la scission dans la Fraction puisque scission il y a. Il est difficile dans une lettre de relater les luttes de tendances qui souvent se couvrent des malentendus et des questions personnelles. Les divergences réelles étaient d’ordre politique et d’analyse de la situation. Deux positions fondamentales existaient dans la Gauche Communiste, et cela depuis 39.
Tu connais la position officielle de « Bilan » sur l’inexistence (...)
>> lire la suite de l'article
27 août 2007 par hempel
1945-12-10 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Sur la dictature de classe du Parti
Paris le 10 décembre 1945,
Mon cher Jean,
Je rentre d’un voyage de 3 mois et trouve 2 colis de nourriture et un colis contenant tes deux livres parus. Je prends également connaissance de ta dernière lettre. Permets-moi d’abord de te remercier pour les colis, qui sont hautement appréciés. C’est qu’ici le ravitaillement va toujours aussi mal. Les hommes en France sont revenus des illusions qu’avec le départ et la cessation du pillage du « Boche » la vie reprendrait comme avant la guerre. Il y a quelques (...)
>> lire la suite de l'article
25 août 2007 par hempel
1945-09-10 : Marc Chirik à Jean Malaquais
Situation personnelle, milieu politique, GCF, France de la Libération
Paris le 10 septembre 1945,
Mes très chers Gally et Jean,
J’étais très heureux aujourd’hui de recevoir la lettre de Vlodia. (...) D’abord les disparus. Michel, notre pauvre Mitchell, aucune nouvelle de lui, il a dû finir sa vie dans des conditions affreuses... De la fraction belge, Jean, le meilleur élément, le plus talentueux et qui promettait beaucoup (l’as-tu connu ?) et son fils, ils ont été déportés et ont laissé leur vie dans un camp de concentration en Allemagne. Félix et sa femme pareillement déportés en 42 (...)
>> lire la suite de l'article
1er juillet 2007 par eric , olivier
INTER 12a : La tâche de l’heure, formation du parti ou formation des cadres
Internationalisme - Août 1946
MOMENT DE LA CONSTITUTION DU PARTI
Il existe deux conceptions sur la formation du Parti ; deux conceptions qui se sont heurtées depuis l’apparition historique du prolétariat c’est-à-dire non son existence en tant que catégorie économique, mais dans sa tendance à se poser en tant que classe indépendante, ayant une fonction et une mission propres à assumer dans l’histoire.
Ces deux conceptions peuvent être résumées brièvement de la manière suivante :
La première conception stipule que la formation du Parti relève (...)
>> lire la suite de l'article
24 juin 2007 par eric
INTER 46b : L’évolution du capitalisme et la nouvelle perspective
Internationalisme - Été 1952
Nous publions ici une série d’exposés, faits au cours de réunions communes avec des camarades de « l’Union Ouvrière Internationaliste ». Afin d’en permettre, au plus rapidement, la discussion, nous les donnons sous la forme de compte-rendu analytique. Il s’ensuit que le lecteur n’y trouvera pas les nécessaires indications statistiques ni certains développements importants. Ce sont des schémas d’un travail de fond, plutôt que ce travail de fond. Le camarade M. qui portait la responsabilité de ces exposés, se (...)
>> lire la suite de l'article
23 mars 2006 par eric
CHIRIK Marc (1976) : Présentation de textes de « Bilan »
Article de la « Revue Internationale » n°4, janvier 1976
Le texte qui suit est paru dans la Revue Internationale n°4, organe du Courant Communiste International (CCI) en janvier 1976. C’est à la fois une introduction et un témoignage importants de la part d’un militant qui rejoignit la Fraction de Gauche au début de l’année 1938. La préoccupation constante et la très forte insistance qu’exprime Marc Chirik (1907-1990) pour voir publiée la revue « Bilan » recoupe totalement les motivations du collectif Smolny qui d’ores et déjà met à disposition l’intégrale « Bilan » (...)
>> lire la suite de l'article